instagram
PRO B


JOUEUR DE POITIERS, DOUMBOUYA VA POUVOIR REJOUER AVEC LE CENTRE FÉDÉRAL

Sekou Doumbouya
Crédit photo : Sébastien Grasset

Parti du Centre Fédéral, Sekou Doumbouya va finalement y retourner le temps de quelques matchs.

Stuppeur cet été à l'INSEP. Sekou Doumbouya, plus gros prospect du basketball français pas encore passé au statut de professionnel, n'est pas conservé au sein du Pôle France basé à l'INSEP. Alors qui lui reste encore deux années à passer au Centre Fédéral, le jeune orléanais doit plier bagage.

Finalement, Sekou Doumbouya trouve refuge au Poitiers Basket 86, un club qui a eu l'habitude de faire confiance aux jeunes. Déjà en préparation, ce poste 3 de grande taille (2,05 m) est longuement utilisé contre des formations de Pro A notamment (Orléans, Le Mans, Cholet etc.). Puis, en Leaders Cup Pro B, Ruddy Nelhomme n'hésite pas à mettre ce jeune joueur de 15 ans (il est du 23 décembre 2000) sur le parquet (13 minutes lors de la victoire de Poitiers à Boulazac puis 17 contre Nantes mardi, pour 6 points à 3/6 et 4 rebonds).

Pourtant, la Fédération française de basketball (FFBB) n'a pas voulu prendre le risque qu'il ne joue pas en lui faisant signer une licence AS (autorisation secondaire).

"L'idée, c'est que Sekou Doumbouya prenne rapidement des minutes de jeu avec le PB86 en Pro B, explique le Directeur Technique National Patrick Beesley sur le site Internet de la FFBB. Après, sur le début de saison, ce sera peut-être compliqué. C'est pour cela que nous avons signé un partenariat entre Poitiers et le Centre Fédéral, afin de permettre à Sekou de venir jouer avec le CFBB dans un championnat intéressant comme la Nationale 1 et de lui offrir du temps de jeu. Nous ferons le bilan dans trois mois. Mais il est essentiel pour un jeune joueur d'avoir du temps de jeu afin de pouvoir poursuivre sa progression. Aujourd'hui, il est inenvisageable pour le basket français qu'un jeune talent soit cloué sur un banc de touche".

En Nationale 1 la saison passée, le natif de Conakry valait 10,6 points (56,7% à 2-points, 29,7 à 3-points), 3,3 rebonds et 1,4 interception pour 8,9 d'évaluation en moins de 23 minutes de jeu.

La saison passée, le pivot du Paris-Levallois Vincent Poirier avait déjà bénéficier d'une licence AS. Avant d'exploser sur la deuxième partie de saison avec son club en Pro A.

30 septembre 2016 à 11:15
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
04 décembre - 18h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
05 décembre - 11h00
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
05 décembre - 12h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges