instagram
PRO B


KEVIN DINAL, LA BELLE SURPRISE DE SOUFFEL

Kevin Dinal
Crédit photo : Myriam Vogel

En perdant Jacques Alingue, son poste 4 historique, cet été, Souffelweyersheim ne pouvait imaginer le remplacer aussi vite.

Et surtout aussi bien. Le club alsacien a fait venir Kevin Dinal (2,02 m, 21 ans) pour deux saisons en provenance de Blois, club de Nationale 1. Le Parisien est arrivé dans la discrétion dans la banlieue de Strasbourg. Mais aujourd'hui, il s'y est fait un nom.

"Beaucoup de gens m'ont parlé de Jacques, nous a-t-il confié. C'est vrai qu'il a été un élément très important mais ce n'est pas pour ça que je le remplace. Chaque joueur a son identité comme des qualités et défauts mais ce qui est sûr c'est que je donnerai mon maximum pour apporter des choses positives sur le terrain et en dehors avec mes coéquipiers. Ce n'est pas une pression pour moi (de le remplacer), je dirai plutôt qu'il faut prendre ça comme une force car avoir la pression peut faire ressortir une frustration, le but c'est d'être bon sur le terrain et mentalement jouer libéré."

Après neuf journées de Pro B, le Parisien tourne à 11,2 points à 52% de réussite aux tirs, 8,4 rebonds et 3,1 fautes provoquées pour 13,8 d'évaluation en 27 minutes. Il possède tout simplement la troisième meilleure évaluation française de la Pro B derrière Jean-Victor Traoré (Lille) et Edouard Choquet (Provence Basket).

"C'est une satisfaction mais ce qu'il faut, c'est de se donner tous les moyens pour être le plus performant possible et être à 200% sur le terrain. Il y aura surement des erreurs mais l'énergie qu'on peut y mettre peut apporter beaucoup de choses positives."

Doté d'un très gros physique, Kevin Dinal a longtemps été considéré comme l'un des plus gros potentiels de la génération 1993. Mais il a mis du temps à se montrer chez les professionnels.

"C'est vrai qu'à un moment donné, j'ai connu un passage difficile dans ma carrière de jeune joueur, concède-t-il. Mais je trouve que cela m'a fait relativiser et me dire que dans la vie on peut tomber mais le plus important c'est de se relever et repartir plus fort. C'est ce que je me suis dit donc maintenant je pense tous les jours à donner le meilleur de moi-même."

Relancé à Blois

Bloqué au Paris-Levallois derrière les autres jeunes intérieurs Louis Labeyrie et Landing Sané, il a fait le choix d'aller trouver du temps de jeu en Nationale 1, avec l'ambitieux projet de l'ADA Blois. Si le club blésois a mis du temps à décoller lors de la saison 2013/14, il a découvert le monde professionnel à part entière et est sorti de son cocon parisien. En 18 minutes, il tournait à 6 points à 55,1% de réussite aux tirs, 4,7 rebonds, 0,8 passe décisive et 1,9 balle perdue pour 6,8 d’évaluation.

"Cette saison dans l'ensemble s'est super bien passée. Nous avions connu un moment de trou noir avec sept défaites consécutives qui malheureusement nous ont emmenés dans la zone de relégation. Le club, après ce passage difficile, a voulu prendre un nouveau coach, Mickaël Hay est arrivé. Cela a apporté de la fraîcheur et une nouvelle confiance au sein du groupe. Avec une bonne deuxième partie de saison et le meilleur public de NM1, nous nous sommes qualifiés pour les playoffs mais malheureusement nous avons été éliminés en quart de finale contre une bonne équipe de Charleville. Cela a été une bonne expérience pour moi et je pense avoir pris beaucoup de maturité."

Après cette découverte, Kevin Dinal a participé au Camp LNB. Une première édition dont il a terminé MVP.

"Cela m'a fait franchir un cap. J'ai réalisé que ma saison en Nationale 1 n'a pas été une année blanche au niveau expérience et maturité. Ce camp m'a permis de savoir à quel stade j'en étais par rapport aux joueurs que j'ai fréquenté pendant mes trois années en Espoirs Pro A."

Un retour au Paris-Levallois et la NBA dans un coin de sa tête

Physiquement taillé pour la Pro A et désormais expérimenté au niveau professionnel, l'ancien joueur du Paris-Levallois pourrait vouloir monter un nouvel échelon.

"Bien sûr que c'est un objectif de vouloir jouer l'année prochaine en Pro A. Mais pour cela, le seul mot d'ordre c'est travail. Il faut rentabiliser tout ça sur le terrain. Retrouvrer mon club formateur serait l'idéal. Ca serait quelque chose de formidable. Mais pour l'instant, je ne suis pas encore prêt pour en parler même si j'y pense fortement."

Et revenir au Paris-Levallois ne serait pas forcément un aboutissement pour lui.

"Mes objectifs sont de progresser, surpasser mes limites et devenir un bon joueur français. Que ce soit pour jouer en France ou à l'étranger. Et sans oublier la NBA qui est dans un coin de ma tête."

Mais avant ces objectifs à long terme, Kevin Dinal en a des tous proches. A commencer par la Leaders Cup. Vainqueur deux fois en autant de rencontres en quarts de finale contre l'Hermine de Nantes, Souffel a décroché sa qualification pour les demi-finales de la compétition où les Alsaciens affronteront Provence Basket. Vendredi soir, le puissant intérieur a cumulé 12 points, 9 rebonds et 3 passes décisives pour 21 d'évaluation. Cette Coupe, c'est tout le paradoxe de la saison de l'équipe de Stéphane Eberlin. Cette dernière brille en Leaders Cup mais souffre en championnat (deux victoires en neuf matchs).

"Dans le championnat, la pression est plus grande par rapport à la Leaders Cup. Il se peut que parfois certains joueurs réfléchissent trop sur le terrain ou soient trop réservés. J'ai confiance en mon équipe et je suis sûr que nous allons faire une bonne saison pour remonter la pente. La saison est encore longue."

Aller loin en Leaders Cup et se maintenir en Pro B, voilà la meilleure façon pour Kevin Dinal de confirmer son bon début de saison.

06 décembre 2014 à 08:25
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
09 décembre - 03h30
Chicago Bulls
San Antonio Spurs
NBA
09 décembre - 09h30
Utah Jazz
Golden State Warriors
NBA
09 décembre - 11h00
Chicago Bulls
San Antonio Spurs
PRO A
09 décembre - 12h45
Monaco
Paris-Levallois
NBA
09 décembre - 12h45
NBA Extra