PRO A


LA PRÉPARATION PHYSIQUE, CET INCONTOURNABLE DE LA RENTRÉE DES CLUBS

Crédit photo : Fabrise Serrano

Alors que c'est la reprise partout en LNB, zoom sur la préparation physique d'avant-saison. BeBasket a interrogé deux préparateurs physiques pour mieux cerner leur rôle au sein du club et l'importance de leur travail.

De l'équipe de départementale jusqu'à l'élite, personne n'y coupe. En basket, le mois d'août est presque toujours synonyme de remise en forme physique. Il faut oublier les vacances, éliminer les quelques kilos en trop et retrouver la forme. Parmi les équipes professionnelles, cette préparation physique d'avant-saison est de plus en plus importante. La qualité de celle-ci va conditionner le début d'exercice. L'importance de cette reprise va même au-delà de la condition physique nous confie Alexandre Kossmann, 33 ans, préparateur physique des Levallois Metropolitains :

"Il y a une dizaine d'année, le rôle du préparateur physique était presque celui d'un chef de guerre, il y avait une image très militaire. Le travail physique était très dur et collectif, mais notre métier a bien changé depuis les années 2000. Aujourd'hui, la préparation s'est individualisée en fonction du profil physique et mental. Il faut que le joueur soit bien physiquement mais aussi mentalement. Parce que si dès le début de saison, il bosse-il bosse-il bosse, et que mentalement il est épuisé, il ne fera pas un bon début de saison. Il faut donc veiller à ce que le joueur prenne du plaisir dans la préparation, c'est primordial. Via les échauffements, on essaye donc de créer du lien, les faire sourire, les faire rire, en mettant en place des jeux ludiques."

La France en retard

Un moment très important de la saison donc, qui va conditionner la réalité du terrain quand le championnat va reprendre. Pourtant, la France est en retard dans le domaine explique Fabrice Serrano (en photo de Une, lors de l'un de ses camps pour basketteurs pro), préparateur physique de la JL Bourg notamment :

"Il y a seulement six ou sept préparateurs physiques à plein temps en Pro A. Alors que dans les autres pays européens ils disposent d'un vrai statut. Ce n'est pas du tout ancré dans la culture des coachs et des clubs français, même si ça évolue. C'est pourtant tellement important. Il faut donner de bonnes habitudes aux jeunes. La prépa permet au joueur de se sentir bien et de ne pas à avoir à piocher dans ses moyens. Par exemple, au lieu de s'entraîner à 70 % de ses moyens, il va pouvoir monter jusqu'à 80-90. Et s'il n'est pas fatigué, il va moins se blesser. Le niveau global de l'équipe va forcément augmenter. Le corps est l'outil de travail du joueur, il faut en prendre soin mais aussi le développer pour aller vers la performance. Et ça ne passe pas uniquement par le basket."

Louis Campbell, l'exemple à suivre

L'importance de travailler cette condition physique, certains joueurs l'ont bien compris. Plus personne ou presque n'arrive hors de forme à la reprise. Quasiment tous les joueurs travaillent de leur côté et se maintiennent en forme pendant leurs vacances. Louis Campbell est de ceux qui font particulièrement attention à eux. À 38 ans, le meneur des Metropolitans est toujours au plus haut niveau. Grâce à son talent, mais aussi et surtout grâce au soin qu'il prend de son corps. Loué partout où il est passé, l'Américain sidère Alexandre Kossmann :

"À son âge, être aussi frais physiquement, visuellement et en termes de performances, c'est très impressionnant. Moi qui suis jeune préparateur physique, de voir quelqu'un autant en forme et avec une telle hygiène de vie... C'est un modèle pour nos jeunes, mais aussi pour les trentenaires qui pourraient se dire que la retraite approche. La longévité de Louis, ça va peut-être les motiver à poursuivre quelques années. Son secret ? Il n'y en a pas, c'est inscrit dans son quotidien et depuis longtemps. C'est quelqu'un d'équilibré, de sain. Ça ne peut pas arriver du jour au lendemain."

Une hygiène de vie qui lui permettait de tourner encore à 11 points, 5,5 passes décisives et 4,6 rebonds lors des derniers playoffs. À 38 ans. Un exemple.

la-preparation-physique--cet-incontournable-de-la-rentree-des-clubs1503821631.jpegLouis Campbell sous les couleurs de Levallois la saison dernière, face au HTV.
Photo : Sébastien Grasset.

27 aout 2017 à 12:39
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
10ème journée
17 novembre
Dijon
101
-
81
Boulazac
18 novembre
Châlons-Reims
76
-
85
Nanterre
Chalon-sur-Saône
82
-
67
Hyères-Toulon
Le Mans
77
-
63
Le Portel
Limoges
98
-
80
Antibes
Levallois Metropolitans
55
-
67
Cholet
Pau-Lacq-Orthez
68
-
90
Monaco
19 novembre
Gravelines-Dunkerque
78
-
70
Bourg-en-Bresse
Strasbourg
82
-
76
Lyon-Villeurbanne
Autres journées
PROGRAMME TV
24 novembre - 03h30
Kuban Krasnodar
Limoges
24 novembre - 11h30
NBA Extra
24 novembre - 20h00
Panathinaïkos
Real Madrid
24 novembre - 20h20
Belgique vs France - Match de qualification CDM
24 novembre - 22h30
NBA Extra