PRO B


LES REGRETS D'ALEXANDRE CASIMIRI

Crédit photo : David Henrot

Déjà tombeur d'Orléans, Charleville-Mézières a également bousculé le deuxième, Lille, pendant une mi-temps avant de s'incliner (70-81).

Au sortir de leur victoire ô combien importante à Quimper (71-75) le week-end dernier, Charleville-Mézières était venu avec des idées et surtout de vraies intentions hier soir. Un troisième quart-temps raté (11-24) a eu raison des espoirs carolos nés d'une première mi-temps remarquable. À part Orléans (55 points), personne n'avait inscrit autant de points que l'Étoile à la mi-temps contre Lille (45). De quoi nourrir quelques regrets pour le coach Alexandre Casimiri (photo).

"Je suis frustré, il y avait de quoi faire quelque chose. Il fallait faire attention de bien entamer le troisième quart-temps. On est dedans défensivement mais en attaque on a fait du grand délire ! Du un contre un avec quatres mecs qui le regardent. C'est pas notre style parce qu'on n'a pas de très bons joueurs de un contre un. C'est là où ça s'enflamme, parce qu'en Pro B, il faut faire quarante minutes de bon basket. En première mi-temps, on jouait bien, on faisait la passe en plus alors que là on était avec Morris ou Poirier en un contre un. On a fait du un contre un avec les intérieurs loin du panier. On a fait n'importe quoi, c'est très décevant."

Largement diminué en rotations par rapport à l'équipe lilloise, Charleville-Mézières a craqué à l'usure notamment. Casimiri s'est appuyé sur sept joueurs dont trois à plus de trente-deux minutes de jeu quand son homologue Jean-Marc Dupraz a le luxe de pouvoir jouer à dix voire onze joueurs.

"On est une jeune équipe, poursuit Alexandre Casimiri. On intègre encore des joueurs. Aujourd'hui, on n'a pas eu les ressources pour revenir. On a toujours fait ça, accrocher puis ensuite on a notre problème du troisième quart-temps. S'ils étaient prenables, c'était peut-être ce soir (hier), ce n'est pas le meilleur Lille que j'ai vu."

Même si une victoire aurait été un beau bonus pour les Carolos, l'essentiel avait surtout été acquis la semaine dernière en venant à bout de l'UJAP Quimper. 

"On a été bien dans l'esprit (après la victoire à Quimper), pas dans l'euphorie ni dans la surexcitation parce qu'on sait qu'on est encore loin de l'objectif de se maintenir. Il nous manque un troisième joueur qui apporte dans le scoring. Il manque cruellement d'apport offensif de quelqu'un. Michael (Carey) peut être ce troisième homme mais il doit être plus consistant, plus présent. Zane Knowles aussi mais il a pris quatre fautes ce soir (hier)."

Charleville-Mézières a désormais deux rencontres de suite à domicile contre des écuries largement à leur portée s'ils proposent la même première mi-temps qu'hier soir. Ils reçoivent d'abord Nantes puis Aix/Maurienne. Ils pourront s'appuyer sur leur meneur Austen Rowland qui rayonne et transforme l'ECM depuis son arrivée avec ses 18 points, 4,3 rebonds et 9,3 passes décisives pour 23,3 d'évaluation en quatre rencontres. Il était notre MVP de la quinzième journée.

À Lille,

27 janvier 2018 à 17:03
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT DAHERON
Breton (et fier de l'être) exilé dans le nord pour mes études de journalisme.
Vincent Daheron
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
Coaching