instagram
PRO B


PREVIEW SAINT-QUENTIN : SE PÉRENNISER EN PRO B

Les points positifs :

« Quand je regarde l'effectif, je me dis qu'on a tout sur le papier : la taille, l'expérience, la jeunesse, le côté athlétique, les shooteurs... Maintenant, il faut juste trouver la bonne formule ». Dans les colonnes du Courrier Picard, Rasheed Wright se montrait résolument optimiste pour cette nouvelle saison.Tranquille 13e de Pro B l'an dernier, le SQBB se doit maintenant de confirmer et de satisfaire aux grandes exigences de son public qui ne souhaite rien de moins que les playoffs. Tout en gardant dans un coin de la tête que la deuxième saison dans une division est toujours la plus difficile.

Ils arrivent : Anthony Racine (Charleville-Mézières), Rasheed Wright (Hyères-Toulon), Markel Humphrey (Bordeaux), Kevin Mondésir (Toulouges, NM2), Vincent Fandelet (Dijon, Espoirs), Vincent Gaillard (Chalon, Espoirs), Nigel Wyatte (Bordeaux, Pro B).Ils partent : Desmond Quincy-Jones (Aix-Maurienne), Lavar Simmons (Challans, NM2), Kevin Bichard (Lille), Alexis Rambur (Avignon, NM2), Gilles Sylvain (Bordeaux, NM1), Keonta Howell (Montbrison, NM1), Olushina Ikuesan (Ouest Lyonnais, NM2), Malick Badiane (Chartres, NM1), Amu Saaka.

  1. La présence de joueurs comme Ball, Wright ou Williams ayant le sens de la gagne.
  2. Une équipe complète et complémentaire.
  3. La prolongation de Julien Lesieu : LE bon coup de l'été.
  4. Des affinités particulières entre joueurs : 5 joueurs étaient présents la saison dernière Ball et Wright sont de grands amis, Humphrey et Wyatte jouaient ensemble à Bordeaux.
  5. Un public parmi les plus chauds de Pro B.

Les points négatifs :

  1. L'imbroglio autour de Jimmal Ball : officiellement arrêté jusqu'au 31 août mais sans en avoir divulgué la raison, le Franco-Américain est au centre de toutes les rumeurs.
  2. La cascade de blessures qui s'est abattu sur le SQBB en pré-saison.
  3. Des joueurs comme Anthony Racine, Markel Humphrey et Nigel Wyatte peut-être en manque de confiance collective après avoir connu une relégation au printemps. Cela peut toutefois se transformer en atout pour le SQBB : ils auront soif de victoire.
  4. Saint-Quentin est une ville de basket. Avec comme revers de la médaille une pression énorme sur les joueurs.

Les joueurs :Les meneurs :
  • Jimmal Ball (1,78 m, 35 ans) : Est-il vraiment utile de le présenter ? Figure emblématique du basket français, le Franco-Américain s'apprête à entamer sa treizième saison sur nos parquets. La dernière de sa carrière ? Avant de songer à cette perspective, l'ancien joueur de Roanne, Cholet, Vichy et du Paris-Levallois rendra encore de fiers services au SQBB cette saison. Tout juste papa de triplés, il est toutefois en arrêt de travail jusqu'à aujourd'hui, et ce depuis le 19 août, sans que l'on sache vraiment pourquoi, laissant place à toutes les rumeurs. Passionné d'histoire, il nous a confié au printemps avoir des projets dans le vin ou dans le basket pour sa reconversion.Ses stats 2012/13 : 11,2 points à 37%, 2,3 rebonds et 3,7 passes pour 9,9 d'évaluation en 26 minutes (33 matchs).
Notre avis :

Pour l'instant, Saint-Quentin n'est pas serein. Jimmal Ball est absent et on ne sait toujours pas quand il reviendra. Sans patron, le SQBB n'a pas convaincu lors de matchs amicaux avec quatre défaites en six rencontres. Étouffés hier par Denain (48-62), les Picards présentent pourtant un effectif intéressant sur le papier.

Tout d'abord, Sébastien Lambert pourra grandement se reposer sur le poste 5 : le technicien saint-quentinois possède en effet l'une des meilleures paires de pivots du championnat avec Julien Lesieu et Nigel Wyatte, près de 31 points, 17 rebonds et 4 passes à eux deux si l'on prend en compte les statistiques de la saison dernière.

Outre ses deux big men, Sébastien Lambert sera également assisté de certains des joueurs les plus expérimentés de LNB avec Jimmal Ball, Rasheed Wright et Darnell Williams. Ces vieux briscards, rompus aux joutes, pourront prendre sous leurs ailes les joueurs en devenir comme Olivier Romain, dans une moindre mesure, mais surtout Anthony Racine, Vincent Fandelet et Vincent Gaillard. Et avec Markel Humphrey en homme à tout faire, le SQBB présente un effectif sensiblement plus costaud que la saison dernière. En attendant le retour du patron...

Posté par Alexandre Lacoste

31 aout 2013 à 15:00
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>