PRO B


RÉMI GIUITTA "SOULAGÉ" APRÈS AVOIR ÉVITÉ LE HOLD-UP : ROUEN EST REVENU DU -30 !

Rémi Giuitta Fos 201718 Sébastien Grasset conf
Crédit photo : Sébastien Grasset

Fos a bien failli être victime d'un hold-up samedi soir.

Samedi soir, Fos Provence a gagné la première manche des demi-finales de playoffs d'accession contre Rouen (79-75). A la pause, les Sudistes menaient de 30 points (46-16). Tout semblait bien aller mais les visiteurs se sont réveillés. A tel point qu'à une minute de la fin, il n'y avait plus que 2 points d'écart (73-71). Un retour qu'avait envisagé Rémi Giuitta, comme il l'a expliqué après le match*. Mais ses joueurs se sont trop relâchés.

« Je retiens surtout le soulagement de l’avoir emporté. Ce qui compte en playoffs, c’est avant tout le résultat. Aujourd’hui, on est à 1-0 et même si il y a plein de choses à redire, à améliorer, et que le scénario n’est pas complètement satisfaisant, on est à 1-0 en demi-finale. C’était le plus important. Ensuite, sur le contenu, bien sûr que je suis frustré de voir qu’on a eu deux visages. Un premier visage très conquérant, même si on s’est bien servi du contexte avec Rouen qui sortait d’un match supplémentaire à Orléans dans les jambes. On les a pris à la gorge et on a fait une très bonne première mi-temps, presque parfaite. Et malgré mes alertes à la mi-temps, on a été trop permissifs. Cette équipe on la connaît, c’est une équipe qui lâche jamais rien, on l’a vu contre Orléans mais aussi pendant la saison. Ce sont des compétiteurs, et on savait qu’ils n’allaient pas lâcher, même à -30. Ils auraient pu abandonner et s’économiser pour se préparer pour la suite et dire ''on donne tout sur le match 2''. Mais on savait que ça n’allait pas être ça. On a beau alerter les joueurs, je garde l’image dès la reprise du dunk de Stevens qui n’avait pas eu un seul ballon propre en première mi-temps. Quand il se passe ça, on se dit que tout le monde n’a pas dû bien entendre l’alerte. C’est malheureux, mais psychologiquement, ces 30 points d’écart ont fait qu’on a baissé un peu en intensité. On a l’impression d’avoir de la marge et puis derrière on joue avec le stress et la peur de gagner presque. On déjoue complètement, on perd des ballons qui ne nous ressemblent et la tendance s’est inversée. Et comme les équipes se valent, et je le dis, on respecte beaucoup cette équipe de Rouen, qui est une très bonne équipe, une équipe jeune qui a progressé au fil de la saison et qui n’est pas là par hasard. Ce soir, on a gagné une mi-temps chacun, nous un peu plus largement qu’eux. Ça fait 1-0, mais on s’attend à un autre scénario dans deux jours et on sait que ça va être très compliqué. Il faudra être prêt. L’objectif, c’est de ne pas revenir ici. »

*propos retranscris sur fosprovencebasket.com

03 juin 2018 à 11:46
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
PROGRAMME TV
25 juin - 10h15
Monaco
Le Mans
25 juin - 16h00
Monaco
Le Mans
25 juin - 20h45
Monaco
Le Mans
29 juin - 10h15
Monaco
Le Mans
30 juin - 19h00
Monaco
Le Mans
Coaching