PRO B


RENCONTRE AVEC ANTOINE WALLEZ, JEUNE INTÉRIEUR DE DENAIN PRÊTÉ PAR LE MANS

Antoine Wallez Denain
Crédit photo : Pascal Thurotte Denain

Antoine Wallez se fait discret à Denain. Il revient sur son parcours et s'exprime sur ses difficultés à s'exprimer en Pro B.

Sous contrat avec Le Mans Sarthe Basket mais prêté en Pro B depuis deux ans (d'abord à Boulogne-sur-Mer puis à Denain cette saison), le poste 4 Antoine Wallez (1,98 m, 20 ans) est un joueur à suivre. Dans l'entretien qu'il nous a accordé, le fils de  Xavier Wallez (13 saisons en LNB) revient sur sa formation mancelle, son prêt à Boulogne-sur-Mer et puis celui à Denain. Enfin il nous explique comment il travaille et quels sont ses objectifs.

Salut Antoine. On rappelle que tu fais partie d’une famille sportive (principalement le basketball) avec ton papa et tes deux sœurs. Quels sont tes premiers souvenirs avec la balle orange ? Quels sont tes rapports avec tes sœurs ? 

Eh oui, on est une famille de basketteurs... Alors mon premier souvenir avec la balle orange, je pense à mon premier dunk en minime France il me semble, je me souviens très bien, j'étais en défense et notre meneur fais une interception et moi je pars en contre-attaque il me la lance et direct je me suis dit "vas-y monte et on verra". Je suis monté et je l'ai réussi, tout le monde étais fou. C'était un derby contre Cholet, j'étais à Angers à cette période-là. C'est un très bon souvenir. Je suis très proche de mes sœurs car ce sont mes deux petites sœurs donc je les surveille de très très prêt (rires). Parfois elles me demandent des conseil.

Tu es originaire de la ville d’Angers. Quelle était la place du basket à l’époque tu y faisais tes gammes ? J’imagine que tu as suivi un minimum le projet de fusion entre les deux plus gros clubs de la ville quand penses-tu ? Et les descentes de la NM2 ainsi que celle de la NM1 ?

Alors je suis originaire de Dunkerque, mais j'ai pratiquement passé toute mon adolescence à Angers. À l'époque, pour être honnête, j'étais un petit con (rires). Faut le dire, je n’ai pas honte, je traînais souvent dehors avec les gars du quartier. Le basket ne comptait pas spécialement pour moi c'était vraiment un loisir pour délirer avec mes potes. Au fur et à mesure, ça a pris beaucoup plus de place et il fallait faire un choix. C'est allé très vite après. J'ai suivi de loin cette fusion entre l'ABC et St Léonard, ce sont deux très bons clubs et je pense que c'est une bonne idée pour construire le futur de la ville d'Angers. Pour les descentes, ce sont les lois de sport. Parfois tu gagnes des titres, parfois non et parfois tu descends. C'est la vie. Mais j'en suis certain, d'ici 3/4 ans Angers retrouvera la Pro B.

Après tes saisons à l'ABC, tu es passé au Mans Sarthe Basket, où tu es resté quatre ans avant de signer ton premier contrat professionnel de trois ans en 2015. Qu'est-ce que ce club t-a apporté jusqu'ici ?

Le Mans m'a permis de devenir un "homme". Car quand je suis arrivé au Mans, j'étais un petit mec qui voulait jouer au basket comme ça. Et au fur et à mesure, j'en ai pris plein dans la tête et cela m’a fait grandir et avancer dans la basket comme dans la vie. Bien-sur ils sont responsables de ce que je suis aujourd'hui, c'est à dire basketteur. J'ai une chose à leur dire, c'est un grand merci !

Pour peaufiner ton apprentissage, le MSB a décidé de t’envoyer à Boulogne-sur-Mer en Pro B. Comment tu nous décris ta saison là-bas ?

Oui une décision prise avec Le Mans, le club de Boulogne-Sur-Mer et mon agent. Je suis allé au SOMB car je ne voulais pas commencer par la Pro A. Je voulais commencer mes débuts de professionnel en Pro B pour vraiment m'entraîner, pouvoir goûter au terrain et je savais qu’au Mans je n'allais pas avoir un temps de jeu suffisant.

Puis cette saison, tu as de nouveau été prêté dans un club de Pro B, à Denain. Tu ne voulais passer le cap.

Le Mans voulait me récupérer, mais pour moi c'étaiy hors de question. Je n’étais pas prêt. Je voulais rester en Pro B, car j'ai beaucoup de choses à apprendre encore et je savais que Jean-Christophe Prat allait m'apprendre beaucoup de choses. Ce qui est le cas.

L’équipe professionnelle de Denain dispose de plusieurs jeunes (et souvent fils d’ancien pro), est-ce un avantage ? Comment ça se passe entre vous ?

Oui Denain est réputé pour la formation des jeunes, la preuve nous sommes cinq jeunes à jouer. Entre nous, ça se passe vraiment très bien j'ai rencontré des supers mecs et franchement je ne regrette pas cela.

En observant tes statistiques entre tes deux saisons de Pro B, on remarque peu d’évolution, tu sembles stagner. A l’évaluation tu perds environ un point (4,3 avec le SOMB en 2015/16, 3,4 avec Denain en 2016/17). Comment expliques-tu cela ?

Oui c'est vrai. Mais personnellement je m'en fou, oui je m'en fou. Les stars à mon âge je ne regarde pas, je préfère mettre 6 points et gagner un match que de mettre 15 points et de perdre. Pour l'instant, je pense juste à travailler, progresser et ne pas faire d'erreur sur le terrain pour moi c'est un bon match. Après, les avis extérieurs ne m'intéressent pas. Je travaille pour moi et pour l'équipe.

Tu es né en 1996, tu fais encore partie des jeunes joueurs de LNB. Vers quel axe de travail dois-tu te tourner pour réussir ? Quels sont tes motivations et ambitions pour les années à venir ?

Oui, je vais avoir 21 ans dans quelques mois en effet. Je pense bosser sur mon tir à 3-points, c'est important pour continuer à me développer. C’est un objectif que je me fixe.

Actuellement nous sommes encore en compétition. Mais la saison s'approche de la fin. Comment vont se passer les prochaines semaines ? Comment organises-tu ton été ?

J’ai envie de re-signer à Denain encore une saison. J'adore ce club, j'adore les supporters, tout le monde est super gentil donc oui je pense rester à Denain. Mon été sera partagé entre la salle de musculation, les entraînements et du repos avec ma famille. Je compte profiter pour récupérer.

01 mai 2017 à 16:52
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE DAUMUR-SMITH
Depuis tout jeune je gravite avec le but unique.
Alexandre Daumur-smith
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
13ème journée
15 décembre
Hyères-Toulon
20h30
Dijon
Le Portel
75
-
80
Strasbourg
16 décembre
Monaco
19h00
Antibes
Cholet
20h00
Gravelines-Dunkerque
Limoges
20h00
Le Mans
Nanterre
20h00
Chalon-sur-Saône
Levallois Metropolitans
20h00
Châlons-Reims
17 décembre
Lyon-Villeurbanne
18h30
Bourg-en-Bresse
18 décembre
Boulazac
20h45
Pau-Lacq-Orthez
Autres journées
bebasket tv
Aucune vidéo trouvée
PROGRAMME TV
16 décembre - 05h30
Berlin
Limoges
16 décembre - 07h30
Real Madrid
Barcelone
16 décembre - 09h15
Moscou
Maccabi Tel-Aviv
16 décembre - 18h30
Limoges
Le Mans
17 décembre - 02h30
Limoges
Le Mans