instagram
PRO B


TOUT VA BIEN POUR RAPHAËL DESROSES À FOS PROVENCE

Tout va bien pour Raphaël Desroses à Fos Provence
Crédit photo : Fos Provence

En passant de Roanne à Fos Provence cet été, Raphaël Desroses s'est offert une nouvelle jeunesse dans les Bouches-du-Rhône.

En passant de Roanne à Fos Provence cet été, Raphaël Desroses s'est offert une nouvelle jeunesse dans les Bouches-du-Rhône. À 35 ans, le natif de Melun apporte non seulement sa précieuse expérience à sa nouvelle formation, mais en plus, il affiche un état de forme qui lui permet d'être un des meilleurs joueurs formés localement de Pro B.

Trouvant parfaitement sa place dans le collectif de Rémi Giuitta, Desroses tourne depuis le début de saison à 10,7 points à 57,9% de réussite aux tirs, 4 rebonds et 3 passes décisives pour 14 d'évaluation en 27 minutes après trois rencontres de championnat. Utilisé le plus souvent au poste 4 par son entraîneur suite au départ de Chris Davis, l'ancien choralien se met avant tout au service de son équipe.

"C’est vrai que je suis plus décalé au poste 4 cette saison, indique-t-il sur le site officiel du club. Je joue 80% de mon temps de jeu à ce poste, mais c’est un rôle qui ne me déplaît pas. C’est un passage obligatoire si je veux rallonger ma carrière car il demande moins d’effort physiquement, en terme de course, qu’au poste d’ailier. Mon passage en 4 s’est accéléré après le départ de Chris Davis, mais pour l’instant ça se passe bien. Et plus généralement, je me sens vraiment bien dans ce club. Au début, tout le monde dit ça car tout est rose et les difficultés arrivent ensuite. Mais ici j’ai vraiment été bien accueilli, et je suis content de trouver un club qui est assez familial mais qui n’en perd pas pour autant une grande ambition. C’est quelque chose qui me correspond parfaitement, et je me retrouve complètement là-dedans".

Bien lancé en ce début de saison avec deux victoires en trois matchs avec une équipe largement renouvelée, Fos Provence peut légitimement viser les playoffs au printemps prochain. 

"Le coach a fait du bon boulot sur le jugement des individus. C’est un groupe qui vit très bien ensemble et avec ça on gagne beaucoup de temps. On a aussi la chance de se connaître déjà un peu tous puisque tout le monde a déjà joué en Pro B sauf LaRon Dendy. C’est en grande partie grâce au travail du coach et du staff qui ne s’est pas trompé sur le plan sportif et humain. La mayonnaise a bien pris, et ça nous a fait gagner beaucoup de temps".

17 novembre 2015 à 14:20
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
BENJAMIN GUILLOT
Barbu et tatoué, BeBasket a aussi son "Birdman". Spécialiste du tir à 3 points avec la planche.
Benjamin Guillot
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>