instagram
PRO B


UNE STAR DU CHAMPIONNAT SUÉDOIS À CHARLEVILLE-MÉZIÈRES

Une star du championnat suédois à Charleville-Mézières
Crédit photo : Boras

Après la carte jeune avec les arrivées de Séraphin Saumont et Damien Bouquet faisant suite à la prolongation de Vincent Pourchot, Charleville-Mézières, club de Pro B, tient sa première signature étrangère.

Après la carte jeune avec les arrivées de Séraphin Saumont et Damien Bouquet faisant suite à la prolongation de Vincent Pourchot, Charleville-Mézières, club de Pro B, tient sa première signature étrangère. Arrivant tout droit de Suède, Christopher McKnight (2,01 m, 27 ans) débarque dans les Ardennes.  

Formé à l'université d'Akron, l'États-unien, coéquipier à l'époque de l'ex-ébroïcien Jeremiah Wood, a par le suite mis le cap sur le nord de l'Europe pour ses débuts professionnels. Fidèle intérieur de la formation de Boras Basket depuis 2010, le natif de Lancaster s'est imposé au fil des années comme une figure de la BasketLigan suédoise. 

Au sein du récent demi-finaliste des playoffs, aux côtés de l'ancien joueur de Poitiers J.J Miller, l'ancien "Zips" a compilé 13,7 points à 56,3%, 7,7 rebonds et 1,5 passe pour 15,9 d'évaluation en 29 minutes sur 43 matchs cette saison. Deuxième évaluation de la formation scandinave, Chris McKnight a également goûté avec succès à l'EuroChallenge cette année (14,8 points et 5,6 rebonds en six rencontres). 

Joueur spectaculaire et explosif, il remplace l'Ukrainien Yaroslav Lemyk dans le futur roster 2015/16 de l'Etoile. N'ayant plus rien à prouver sur les parquets suédois, le poste 4 va exporter pour la première fois de sa carrière ses talents en France. Une bonne pioche pour l'Etoile ? Cédric Heitz veut y croire.

"A première vue, ce joueur est spectaculaire et explosif. Mais il ne faut se fier seulement aux apparences, Christopher Mc Knight est aussi quelqu'un d'actif en défense dans toutes les situations possibles. Il est animé d'une grosse rage de vaincre. Sur le terrain, c'est en tout cas un joueur qui ne passe pas inaperçu car il court beaucoup et peut être adroit à trois points même s'il ne shoote pas démesurément. Mais ici, on le forcera à tirer à longue distance. Sinon, c'est une bête dans la raquette où il est capable de développer un panel de mouvements".

23 juin 2015 à 18:06
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
BENJAMIN GUILLOT
Barbu et tatoué, BeBasket a aussi son "Birdman". Spécialiste du tir à 3 points avec la planche.
Benjamin Guillot
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>