À L'ÉTRANGER

À 30 ANS, MILAN MACVAN DIT STOP : L'HISTOIRE D'UNE CARRIÈRE REMARQUABLE MAIS INACHEVÉE

Crédit photo : FIBA

Victime de diverses blessures aux genoux, l'international serbe a décidé de raccrocher ses baskets. Retour sur son parcours, marqué par un palmarès colossal mais un léger sentiment de frustration par rapport à ce qu'il aurait pu accomplir s'il avait été à la hauteur des promesses essaimées à la fin de son adolescence.

À seulement 30 ans, trahi par des genoux défaillants, Milan Mačvan (2,06 m, 30 ans) a dit stop. Le point final d'une histoire, que l'on pensait en mesure d'être extraordinaire il y a dix ans, mais qui n'a finalement pas atteint les sommets que l'on imaginait. Sauf que lorsque l'on vous promet monts et merveilles et que vous n'accomplissez que 50% de votre destinée, vous quittez quand même la scène avec un parcours à faire pâlir d'envie une immense majorité de joueurs.

« Mon cœur me dit de jouer au basket pour toujours mais mes genoux ne peuvent plus », a-t-il écrit sur Twitter afin d'officialiser sa décision. « J'ai réalisé mes rêves d'enfance, remporté nombre de trophées et de médailles et je me suis hissé jusqu'au rang de capitaine de la sélection nationale. »

Gargantuesque chez les jeunes

À la fin des années 2000, Milan Macvan était un jeune phénomène du basket européen. Il fut successivement champion du Monde U17 en 2007 et MVP de la compétition après avoir battu les États-Unis de Stephen Curry en finale, champion d'Europe U18 la même année avec un double-double de moyenne sur le tournoi et 32 points en finale contre la Grèce puis champion d'Europe U20 en 2008 avec une nouvelle performance gigantesque contre la Lituanie en finale (31 points, 7 rebonds et 5 passes décisives). Le Hoop Summit ? Dominé également. Sous sa houlette (23 points, 14 rebonds et 6 passes décisives) en 2009, l'équipe mondiale terrasse les États-Unis pour la première fois depuis 1998 et l'intérieur serbe s'adjuge le trophée de MVP, au nez et à la barbe de John Wall et DeMarcus Cousins. Sauf que malgré sa technique parfaite, l'enfant de l'Hemofarm Vrsac n'a jamais été vraiment attendu en NBA, la faute notamment à un manque d'explosivité, en témoigne sa 54e place seulement à la draft en 2011.

Aimant à trophées chez les pros

Ensuite, à l'étage supérieur, sans jamais atteindre le niveau de domination individuelle envisagé, si ce n'est lors d'une saison 2011/12 aboutie avec le Partizan Belgrade (15,3 points et 8,2 rebonds en EuroLeague), Milan Macvan s'est construit un superbe palmarès. Partout où il est passé (Serbie, Israël, Turquie, Italie, Allemagne), il a remporté le trophée de champion national. À part au... Japon lors de sa toute dernière saison avec le Tokyo Alvark de Luka Pavicevic. Mais il avait assuré le coup dès le mois de septembre en s'adjugeant la FIBA Asia Cup (l'équivalent asiatique de l'EuroLeague) face au Sagesse Beyrouth d'Ekene Ibekwe.

Aperçu à 82 reprises en EuroLeague (pour 8,1 points et 4,5 rebonds de moyenne) et finaliste de la compétition en 2011 avec Tel-Aviv, le natif de Vukovar (Croatie) fut également un habitué de la sélection serbe. Appelé dès 2009, il n'a cependant jamais réussi à placer son pays sur la plus haute marche du podium, échouant à trois reprises en finale (EuroBasket 2009, Jeux Olympiques 2016 et EuroBasket 2017). Soit trois médailles internationales, toutes en argent : peut-être bien le plus beau symbole d'une carrière remarquable mais qui laissera un goût d'inachevé.

Son parcours :

  • 2007/10 : Hemofarm Vrsac (Serbie)
  • 2010/11 : Maccabi Tel-Aviv (Israël)
  • 2011/12 : Partizan Belgrade (Serbie)
  • 2012/14 : Galatasaray Istanbul (Turquie)
  • 2014/15 : Partizan Belgrade (Serbie)
  • 2015/17 : Olimpia Milan (Italie)
  • 2017/19 : Bayern Munich (Allemagne)
  • 2019/20 : Tokyo Alvark (Japon)

Son palmarès :

En club :

  • Doublé Coupe - Championnat en Israël en 2011
  • Doublé Coupe - Championnat en Serbie en 2012
  • Champion de Turquie en 2013
  • Champion d'Italie en 2016
  • Double vainqueur de la Coupe d'Italie (2016 et 2017)
  • Vainqueur de la Supercoupe d'Italie en 2016
  • Double champion d'Allemagne (2018 et 2019)
  • Vainqueur de la Coupe d'Allemagne en 2018
  • Champion d'Asie en 2019

En sélection :

  • Champion du Monde U17 (2007)
  • Champion d'Europe U18 (2007)
  • Champion d'Europe U20 (2008)
  • Double vice-champion d'Europe (2009 et 2017)
  • Vice-champion olympique en 2016


Bangkok, 29 septembre 2019, champion d'Asie : le dernier trophée de l'immense collection de Milan Macvan
(photo : FIBA)

02 juin 2020 à 12:26
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.