À L'ÉTRANGER

ABDOU NDIAYE REVIENT SUR SON ÉVICTION DE LA SÉLECTION SÉNÉGALAISE

Abdou Ndiaye
Crédit photo : FIBA

L'ancien coach de Gravelines-Dunkerque, Aix-en-Provence, Villeneuve d'Ascq et Lille a été démis de ses fonctions à un mois du début de la Coupe du Monde.  

Abdou Ndiaye s'est exprimé sur sa récente éviction du poste d'entraîneur du Sénégal, pays engagé en Coupe du Monde à partir du 31 août prochain. Celui que l'on surnomme « Adidas » s'est d'abord livré à un petit récapitulatif de la situation.

« Je suis venu proposer mes services à M. Babacar Ndiaye (président de la fédération). Je lui ai dit que je veux travailler pour mon pays, je veux travailler pour le Sénégal. Et par la suite, nous nous sommes entendus sur des termes à savoir sur un contrat de qualification (pigiste) de novembre 2017 à février 2019. Il m’a demandé comment on allait faire pour mon salaire, je lui ai répondu que je ne vais pas m’aventurer à lui demander un salaire, ce qui m’importe le plus c’est de travailler pour mon pays. Alors on s’est mis d’accord sur un salaire de 18 millions (Francs CFA) qu’ils devaient me payer en trois tranches de 6 millions », a-t-il rappelé.

 Le président de la fédération reste muet

Pour l'ancien technicien du LMBC, c'est sa sortie en février dernier suite à la qualification des Lions de la Teranga pour le rendez-vous chinois qui n'est pas passée auprès des dirigeants de la fédération. Celle-ci avait pour but de réclamer de meilleures conditions pour entourer l'équipe nationale.

« On n’a commencé à travailler comme il se devait. Jusqu’à ce que je fasse ma fameuse sortie là, où je demandais les conditions de performances de l’équipe, cette sortie qui m’a valu…Voilà ! Après cette sortie j’ai tout entendu, par exemple qu’ils n’étaient pas d’accord sur ma stratégie de communication, qu’ils allaient me rappeler mes obligations comme ça tiennent. Mais où était ce contrat, le contrat qui me liait à ces obligations. Parce que j’ai travaillé de novembre 2017 à Février 2019 sans contrat. Et ce que les gens ne savent pas c’est que depuis cette sortie le président (Babacar Ndiaye) ne m’adresse plus la parole. Peut-être qu’il me saluait mais qui sait ? Même mon assistant l’a remarqué quand on était au Nigeria pour ensuite appelé Maguette (DTN) pour lui demander de parler à Babacar Ndiaye sur son comportement, qu’il devrait changer à mon égard. Et pire, depuis lors, je suis resté huit mois sans percevoir mes émoluments. Ils ont cessé de me payer mes indemnités sous prétexte qu’ils me sanctionnaient »

Le nouveau sélectionneur Moustapha Gaye a par ailleurs revu sa liste de 20 noms pour participer à la Coupe du Monde, sans Tacko Fall, Gorgui Dieng ou encore Youssoupha Fall.

 

04 aout 2019 à 17:52
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.