À L'ÉTRANGER

ADREIAN PAYNE AURAIT ÉTÉ ASSASSINÉ POUR AVOIR TENTÉ DE SERVIR DE MÉDIATEUR DANS UNE DISPUTE CONJUGALE

Crédit photo : Sébastien Grasset

Les circonstances du décès d'Adreian Payne ont été révélées : l'ancien joueur était simplement venu, avec sa copine, servir de médiateur dans une dispute conjugale en portant assistance à une amie. Le suspect plaide la légitime de défense mais Payne a été dédouané par le rapport de police.

Plus de 24 heures après l'annonce du décès d'Adreian Payne, de nombreux détails commencent à être révélés concernant les circonstances de l'ancien joueur de l'ASVEL. Une mort qui, visiblement, ne fait aucun sens, si ce n'est celle de la bêtise d'un homme.

Selon le rapport de justice, Adreian Payne est allé, en compagnie de sa copine, porter secours à une amie, dans une relation amoureuse violente avec Lawrence Dority, suspecté du meurtre d'Adreian Payne. Le coup de feu a été donné à 1h33 du matin et le trentenaire a été déclaré mort à 2h23 à l'hôpital d'Orlando.

Le suspect plaide la légitime défense

Interrogée, la compagne d'Adreian Payne a déclaré qu'ils étaient venus aider Tatiana Mesa, la copine de Dority, et qu'elle même avait déjà servi de "médiatrice pour éviter toute violence physique dans leur relation" par le passé. Raccompagné chez lui par son père, Lawrence Dority a raconté, lors de sa déclaration sous serment, aux enquêteurs avoir aperçu une voiture qu'il ne connaissait pas devant sa maison, celle de Payne et sa copine. Il est immédiatement allé leur parler, précisant ensuite à la police qu'il avait interprété leur présence comme une menace, qu'il avait décélé la présence d'un pistolet sur Payne et que celui-ci lui aurait déclaré qu'il allait le tuer. Selon ses dires, c'est pour cela qu'il s'est éloigné du véhicule pour rentrer chez lui. Selon un témoin, il est ensuite revenu vers la voiture en tenant quelque chose ressemblant à une arme sous son t-shirt. Les enregistrements vidéos permettent ensuite d'entendre une voix féminine s'écrier : « Ne sors pas ton arme » et « On nous a demandé de venir ici ! » Lawrence Dority a abattu Adreian Payne d'une seule balle avant de rentrer chez lui pour appeler les secours et livrer sa version des faits (« Cet homme a essayé de me tirer dessus, il agissait comme s'il avait un pistolet donc je lui ai tiré dessus), laissant son père − ayant entendu la détonation depuis sa  voiture − porter les premiers soins à l'ancien joueur NBA.

Le rapport de justice dédouane Adreian Payne

Toutefois, des témoins ont déclaré à la police qu'Adreian Payne ne menaçait Lawrence Dority d'aucune façon que ce soit. Il a été retrouvé sans arme sur les lieux du crime. Arrêté dans la foulée, Lawrence Dority a été inculpé pour meurtre, mais a plaidé non coupable, déclarant que Payne le défiait, était « intimidant en raison de sa taille » et qu'il pensait que le tir était justifié car étant de légitime défense, puisqu'il « protégeait sa famille et sa maison ». Une version contredite par le premier rapport de justice qui indique que Payne « ne semblait pas représenter une menace immédiate pour Dority » et que le suspect « a quitté la situation pour revenir avec une arme », sous-entendant la présence d'un assassinat intentionnel. Les policiers ont confirmé que Payne n'était pas armé, et qu'aucun pistolet n'avait été trouvé dans son véhicule.

10 mai 2022 à 19:03
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.