À L'ÉTRANGER

ANCIEN MVP DE PRO A, SAMMY MEJIA DIT STOP

Crédit photo : Olivier Fusy

Brillant ailier de Cholet Basket entre 2009 et 2011, artisan majeur du seul titre de champion de France du club des Mauges, le Dominicain a choisi de mettre un terme à sa carrière après cinq saisons passées sous les couleurs de Bursa.

Fin octobre 2009, au terme d'une nouvelle performance catastrophique à Roanne (-4 d'évaluation), qui aurait pu penser que Samuel Mejia (1,98 m, 37 ans), et sa piteuse évaluation moyenne de 1,4, ferait long feu à Cholet Basket ? Pourtant, près de onze ans plus tard, alors qu'il vient d'annoncer sa retraite, c'est bien l'un des membres du Hall of Fame choletais que l'on célèbre, champion de France en 2010 avec CB puis MVP étranger de Pro A l'année suivante (18 points à 51%, 5,1 rebonds et 4 passes décisives pour 18,6 d'évaluation).

« Aussi loin dont je puisse me souvenir, le basket a toujours été au plus profond de mon cœur », a-t-il écrit sur les réseaux sociaux en guise d'annonce. « Il m'a aussi bien procuré des joies incroyables que des douleurs inoubibables. J'ai tellement appris sur moi grâce à ce sport. J'ai voyagé et partagé tellement de merveilleuses expériences avec les gens que j'aime. Qui aurait pu penser qu'un ballon pourrait faire ça ? Tout a commencé avec un petit garçon qui essayait d'imiter ses grands frères sur un terrain, et cela se termine avec un homme reconnaissant de tout ce que le baset a pu lui apporter. Après beaucoup de réflexion et d'instabilité émotionnelle, j'ai officiellement décidé de prendre ma retraite sportive. Maintenant que je referme cette partie de ma vie, il y a tellement de choses que j'emmènerai avec moi. Tous les hauts et les bas... Toutes les amitiés... Touts les gens qui m'ont aidé. Merci au basket. Pour avoir réalisé les rêves d'un petit garçon.

À chaque coéquipier, entraîneur, agent ou membres d'un staff ayant joué un rôle dans mon parcours, merci ! À chaque club qui m'a confiance, merci ! À tous les fans qui étaient avec ou contre moi, merci ! Vous m'avez tous motivé à devenir la meilleure version de moi-même, et une personne ne peut qu'être aussi bonne que les gens qui l'entourent. »

Révélé à Cholet avant de s'épanouir en Turquie

Originaire du Bronx, formé à DePaul University et drafté en 57e position par Detroit en 2007, Sammy Mejia a peiné à démarrer sa carrière professionnelle sous les meilleures auspices. C'est son passage à Cholet qui a fait de lui un joueur qui compte dans le circuit européen, grâce notamment à ses 22,8 points de moyenne en EuroCup en 2009/10 puis sa très belle campagne d'EuroLeague la saison suivante (15,1 points, 5,5 rebonds et 2,7 passes décisives). Lui-même nous l'avait confirmé au cours d'un long entretien effectué en décembre 2017 à Lyon.

« Cholet fut un premier pas pour en arriver où je suis maintenant. Je dois dire que mes deux années en France représentent la première fois où j'ai vraiment accepté le fait de jouer en Europe. Vous savez, tout basketteur rêve d'évoluer en NBA. Mais c'est à Cholet où je me suis résolu à l'idée de ne pas y être, où je me suis investi dans mon métier de basketteur, immergé dans la culture locale et vraiment décidé d'apprécier ce que je faisais. Je crois que cela s'est vu sur le terrain. Surtout, cela nous a rendu beaucoup plus heureux avec ma famille. J'ai démarré tout en bas et j'ai réussi à atteindre les sommets, c'est génial. Je suis heureux de toujours pouvoir jouer à un bon niveau actuellement. J'en profite vraiment et je n'oublie pas que tout a démarré à Cholet. C'étaient les jours heureux ! Il n'y avait pas tant de pression que cela, comparé à ce que j'ai pu connaitre lors des saisons suivantes. On jouait, on prenait du plaisir et on essayait de gagner, c'était bien (il sourit). »

Surnuméraire au CSKA Moscou la saison suivante qui l'avait débauché de CB en échange d'un salaire estimé à un million d'euros, l'international dominicain a ensuite trouvé refuge en Turquie où il a passé les huit dernières années de sa carrière. Parfois en surprenant son monde, comme en 2015, où, auréolé de son statut de MVP du championnat l'année précédente et de meilleur ailier de l'EuroCup, il privilégia la... deuxième division turque par rapport à des offres en provenance d'EuroLeague. Bien lui en a pris puisqu'il contribua ensuite à faire du Tofas Bursa une place forte de BSL, habitué de l'EuroCup où il était encore d'ailleurs très performant cette saison malgré l'approche de son 37e printemps (13,4 points à 53%, dont 51% à 3-points, 2,5 rebonds et 2,7 passes décisives pour 13,8 d'évaluation). Il repassait chaque année par la France, parfois pour affronter l'ASVEL, parfois Limoges, mais il était devenu hors de portée des clubs de Jeep ÉLITE. Le lay-up de son ex-coéquipier John Linehan à Bercy en juin 2011 (76-74 pour Nancy) l'aura privé d'un doublé mémorable mais il n'en fallait pas non plus autant pour lui assurer une place dans les livres d'histoire de la LNB.

À lire, ou relire : ITW Sammy Mejia, les souvenirs d'un MVP

ancien-mvp-de-pro-a--sammy-mejia-dit-stop1594932963.jpeg
17 décembre 2019, l'une des dernières grandes joies de la carrière de Mejia :
auteur de 21 points contre le Lokomotiv Kuban, il qualifie Bursa pour le Top 16 de l'EuroCup
(photo : Ozan Demir)

Son parcours :

  • 2003/07 : DePaul (NCAA)
  • 2007/08 : Fort Wayne Mad Ants (D-League)
  • 2008 : Capo d'Orlando (Italie)
  • 2008/09 : Larissa (Grèce)
  • 2009 : CPN Pueblo Nuevo (République dominicaine)
  • 2009/11 : Cholet Basket
  • 2011/12 : CSKA Moscou (Russie)
  • 2012/15 : Banvit (Turquie)
  • 2015/20 : Tofas Bursa (Turquie)

Son palmarès :

  • Champion de Santiago en République dominicaine en 2009
  • Champion de France en 2010
  • Vainqueur du Match des Champions en 2010
  • All-Star de Pro A en 2010
  • MVP étranger de Pro A en 2011
  • Vainqueur de la VTB League en 2012
  • Champion de Russie en 2012
  • Élu MVP du championnat turc en 2014 par les entraîneurs et les GM
  • Élu dans le meilleur cinq de l'EuroCup en 2015
  • Champion de deuxième division turque en 2016
  • Double All-Star de BSL (2015 et 2018)
16 juillet 2020 à 22:48
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.