À L'ÉTRANGER

APRÈS 19 ANS SOUS LE MAILLOT ESPAGNOL, LAIA PALAU ARRÊTE SA CARRIÈRE PROFESSIONNELLE

Crédit photo : FIBA

Figure du basket espagnol et européen de ses deux dernières décennies, la meneuse Laia Palau a disputé son dernier match international mercredi contre la France lors du quart de finale perdu par la Roja (67-64). 

Luis Scola, Pau et Marc Gasol, Ann Wauters... A ces légendes ayant mis un terme à leur carrière internationale à l'issue du tournoi olympique de Tokyo, il convient désormais d'ajouter Laia Palau (1,78 m, 41 ans). La capitaine de l'équipe féminine d'Espagne a disputé son dernier match sous les couleurs de la Roja mercredi contre la France (défaite 67-64). Un match dans lequel elle n'a pas pesé offensivement mais s'est montrée ruser avec 2 ballons volés en 8 minutes. Après le match, le président de la Fédération espagnole de basket, Jorge Garbajosa a salué l'immense carrière de Palau. 

apres-19-ans-sous-le-maillot-espagnol--laia-palau-arrete-sa-carriere-professionnelle1628178424.jpeg La détresse de Laia Palau à l'issue de l'élimination face à la France. À 41 ans, la reine espagnole tire sa révérence. (photo : FIBA)

« Ici il ne s’agit pas de mettre n’importe qui au-dessus de n’importe qui, mais la figure de Laia est éternelle, Pau bien sûr aussi, mais Laia illustre pour moi la résurgence ambitieuse du basket féminin, la montée en qualité, l’ambition, la visibilité… Elle va nous manquer et ce qui me rend triste c’est qu’elle n’a pas pu s’en aller comme elle le mérite. Mais le sport c’est comme ça. Les fins hollywoodiennes se passent à Hollywood, la vie parfois… ».

La Catalane restera comme l'une des actrices principales du règne espagnol sur le continent européen. Entre 2002, l'année où elle a endossé pour la première fois le maillot ibérique, et 2021, la Roja a décroché huit médailles sur le Vieux Continent, pour trois titres européens (2013, 2017 et 2019). Avec invariablement, la meneuse catalane pour embrasser cette académie de jeu et trimballer sa vaillance sur tous les parquets, incarnant le talent et la réussite d'une génération dorée. Meilleure passeuse et intercepteuse de l'histoire de l'Euro, depuis l'émergence des statistiques en 1995, elle est aussi celle qui a disputé le plus de matchs. Eternelle. 

Un rapport singulier avec la France 

Eternelle restera également le lien qu'elle a construit avec son premier club professionnel, Bourges. Arrivée en 2004 dans le club berruyer, la native de Barcelone a remporté un championnat de France (2006) et disputé deux quarts de finale d'EuroLeague sous les ordres de Pierre Vincent. Un passage de deux ans avant de revenir à Valence, dans son pays natal. Mais un passage loin d'être anodin pour elle. A tel point que Palau avait décidé d'accepter une pige en janvier 2018, pour remplacer sa compatriote Cristina Ouvina. Sans que le temps ait une quelconque prise sur elle, la native de Barcelone tournait encore à 7,2 points et 4,8 passes décisives en EuroLeague. Le sacre de champion de France fut son dernier souvenir avec Bourges.

05 aout 2021 à 18:55
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTOINE GROTTERIA
Antoine Grotteria
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.