À L'ÉTRANGER

EDWIN JACKSON : "ON VA ME DONNER LES CLÉS. À MOI DE FAIRE LE BOULOT"

Edwin Jackson a retrouvé des responsabilités à l'Estudiantes Madrid.

Trois semaines après ses propos dans les colonnes du Progrès pour critiquer son utilisation par l'entraîneur Zvezdan Mitrovic et deux semaines et demi après son départ de l'ASVEL sous forme de prêt, à l'Estudiantes Madrid en Espagne, Edwin Jackson s'est exprimé dans L'Equipe au sujet de cet épisode. L'ailier international français s'exprime plus en détails sur les raisons de ses frustrations.

"On m'attendait sur le scoring et sur cette partie-là, j'ai échoué. Mais je ne pense pas avoir été mis dans les conditions. Faire des allers-retours 25 minutes et attendre dans les corners, ce n'est pas l'idéal... En Bleu, c'est justifié car il y a des mecs plus forts que moi, Evan Fournier, Nando De Colo. Pas ici. Je ne comprends pas non plus pourquoi certains passent de 25 minutes à 3 minutes d'un match à l'autre. Je ne suis pas le seul (il pense à Diot, Lomazs, Maledon...). Je ne connais aucune équipe d'EuroLeague où un cadre qui perd une balle se retrouve puni sur le banc trente minutes. Après, j'insiste : le staff fait ce qu'il veut. Je préfère me retirer du projet que de lui faire du mal."

Edwin Jackson a encore trois ans et demi de contrat avec l'ASVEL. Mais il n'est pas sûr qu'il y revienne, surtout si Zvezdan Mitrovic reste l'entraîneur.

"Si je reviens pour la même situation, cela ne servira à rien, tant pour l'ASVEL que pour moi. Après, je ne sais pas. Si le coach considère que je ne peux pas l'aider, que l'équipe tourne mieux sans moi, si mon retour est forcé, c'est inutile. Si en revanche on a une discussion entre quatre yeux, qu'on s'explique sur nos attentes, qu'il y croit, je serai le premier ravi de revenir."

1/11 aux tirs pour son premier match officiel

Désormais, le Lyonnais est concentré sur sa nouvelle mission : aider l'Estudiantes à se maintenir en Liga Endesa. Pour cela, il va être le "go-to-guy" de l'équipe, comme en 2016/17.

"J'ai été accueilli comme si je n'étais jamais parti. On va me donner les clés. Une position que j'affectionne. À moi de faire le boulot."

Pour son premier match, samedi soir, il n'a pas retrouvé son adresse (3 points à 1/11 aux tirs, dont 1/7 à 3-points, en 32 minutes) mais a été complet (7 passes décisives et 5 rebonds). Cependant, l'Estudiandes a perdu 97-87 à Saragosse.

01 mars 2020 à 07:43
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.