À L'ÉTRANGER

HEURTEL ET LE BARÇA DOMINENT ENCORE LE REAL MADRID... EN CHAMPIONNAT

Thomas Heurtel FC Barcelone vs Real Madrid 11 mars 2018
Crédit photo : ACB Photo

Barcelone n'a laissé aucune chance à son rival madrilène ce dimanche. Les Catalans, devant tout au long de la rencontre, ont pu compter sur un grand Thomas Heurtel pour remporter leur troisième clasico de la saison. 

Le Real Madrid n'a jamais été en mesure d'inquiéter son grand rival lors de ce cinquième match entre les deux équipes cette saison. Les Catalans confirment que sur la scène nationale - dans les confrontations directes, car le Real reste leader - ils sont pour l'instant supérieurs à leurs ennemis jurés (deux victoires en Liga Endesa et victoire en finale de la Copa Del Rey). A l'inverse, les Madrilènes ont remporté les deux matchs d'EuroLeague, une compétition que les Barcelonais vont quitter dans les prochaines semaines par la petite porte.

Mais il est clair que l'objectif numéro 1 des coéquipiers de Thomas Heurtel est de devenir le nouveau roi d'Espagne. Les Catalans n'ont que cela en tête et ce dimanche soir ils l'ont démontré. Etouffés, les hommes de Pablo Lasso n’ont fait illusion que lors du premier quart-temps, et encore (21-14 à la 10e).

Heurtel aime ce genre de match 

Puis les hommes de Svetislav Pešić ont répété leur partition. Dans le rôle du chef d’orchestre : Thomas Heurtel. Le meneur français, MVP de la Copa Del Rey, a nouvelle fois brillé, cumulant 21 points, 4 passes décisives et 4 rebonds. Le natif de Béziers a pu compter sur un Ante Tomic revenu à 100% et et un Pierre Oriola en mode combat qui auront fait une bouchée de Walter Tavares et Gustuva Ayon. 

Adroits à longue distance (10/21 à 3-points), les Barcelonais ont aussi partagé le ballon comme l'atteste leurs 22 passes décisives dans ce match. Collectivement, le Barca a montré que quand ils avaient envie de jouer en équipe et surtout de défendre, alors ils étaient à la hauteur des attentes.

Les Catalans vont enregistrer bientôt le retour de Kevin Séraphin. Le pivot français, absent depuis le 2 janvier et un match face à San Sébastien, s'est échauffé seul avant la rencontre. Touché au genou, l'ancien joueur NBA est allé en Allemagne à la rencontre de Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt, un spécialiste mondialement référencé qui a par le passé soigné des sportifs comme Usain Bolt ou Kobe Bryant.

Le Real Madrid pas dans le coup 

Côté Real Madrid, l'absence de Luka Doncic s'est faite ressentir. Sans leur prodige, les coéquipiers de Fabien Causeur ont manqué de folie en attaque. Il est difficile de remporter un match de basket et encore un clasico avec un 2/20 à 3-points.

Néanmoins, les Madrilènes restent premiers de la Liga Endesa avec 4 victoires d'avance sur Barcelone, Baskonia et Valence.

11 mars 2018 à 21:46
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
19 octobre - 03h45
NBA Extra
19 octobre - 04h30
Portland Trail Blazers
Los Angeles Lakers
19 octobre - 09h15
Houston Rockets
New Orleans Pelicans
19 octobre - 11h00
Portland Trail Blazers
Los Angeles Lakers
19 octobre - 12h45
NBA Extra
Coaching