À L'ÉTRANGER

LE DANEMARK ÉCHOUE À UN PANIER DE L'EURO, LA LITUANIE SAUVÉE !

Crédit photo : FIBA

Grâce à sa victoire 77-76 contre le Danermak, la Lituanie est enfin parvenue à se qualifier à l'EuroBasket. Mais que ce fut compliqué contre une très surprenante équipe danoise qui est passée d'un rien à son premier Euro depuis 1955...

Franchi par Adama Darboe (20 points à 6/14 aux tirs et 6 passes décisives en 35 minutes), Mantas Kalnietis a tendu le bras pour gêner le tir du meneur adverse. Le champion de France 2019 est parvenu à toucher le cuir du ballon, empêchant le panier de la victoire du Danemark. Une victoire qui aurait envoyé les Danois à l'Euro pour la première fois depuis 1955 et aurait empêché les Lituaniens, nation phare du basketball, de participer à la compétition, comme leurs voisins lettons.

Mais le sort en a voulu autrement. Alors qu'ils étaient passés devant à la fin du troisième quart-temps (60-58), ils ont perdu pied dans le quatrième (66-75) avant de revenir, stop après stop (sur une défense de zone), panier après panier. Mais le géant Jonas Zohore, ultra actif au rebond, a manqué le lancer franc de l'égalisation. Et si son équipe a fait un dernier stop, Darboe a raté le lay-up le plus important de l'histoire du basketball danois.

Avec son 2/5 aux lancers francs dans le money-time, contre un parfait 16/16 avant, le Danemark pourra nourrir des regrets. Comme le regret de ne pas avoir pu aligner Gabriel Lundberg, génial durant la fenêtre de novembre au point que le CSKA Moscou l'a fait venir. À quelques jours près, il revenait à Vilnius - là où ont eu lieu les deux fenêtres internationales du groupe C - et la Danemark aurait eu de plus grandes chances de revenir à l'Euro pour la première fois depuis 65 ans, après avoir pris part aux trois premières éditions de l'histoire.


 Adama Darboe a sans doute manqué le panier de sa carrière... mais quel match ! (photo : FIBA)

Les fondements d'une nouvelle ère dans le basket danois ?

Mais cette campagne de qualification, avec deux victoires contre la Lituanie (sur le match aller) et la République tchèque, est sans doute la campagne fondatrice du nouveau basket danois. Celui qui compte deux joueurs EuroLeague (Lundberg donc mais aussi Shavon Shields, l'ailier de Milan) mais pas seulement. La sélection, menée par l'entraîneur israélien Erez Bittman, peut compter sur des joueurs qui évoluent partout en Europe, comme l'ex-Lillois (Pro B) Kevin Larsen, auteur de 21 points à 8/11 aux tirs et 6 rebonds. « Vous ne pouvez plus nous ignorer maintenant », a écrit Lundberg, malgré la déception, devant sa télé moscovite. Rendez-vous dans quatre ans ?

De son côté, la Lituanie qui alignait, malgré l'absence des joueurs NBA et EuroLeague, des joueurs d'expérience très référencés, comme Mantas Kalnietis, Jonas Maciulis ou Mindaugas Kuzminskas, a eu chaud, et devra peut-être se poser des questions sur la gestion de ses fenêtres internationales.

22 février 2021 à 20:43
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.