À L'ÉTRANGER

NOUVEAU LEADER DU KK MEGA BEMAX, ADAM MOKOKA SIGNE SON RECORD DE POINTS EN LIGUE ADRIATIQUE

Adam Mokoka KK Mega Bemax
Crédit photo : KK Mega Bemax

Adam Mokoka se montre dans le championnat de l'ex-Yougoslavie, la Ligue adriatique.

Après avoir bien terminé l'année 2018 du côté du KK Mega Bemax (club racheté puis converti en véritable couveuse de talents par l'agence sportive BeoBasket), Adam Mokoka a attaqué l'année 2019 sur les mêmes bases. Samedi soir, lui et son équipe ont poussé le Cedevita Zagreb - club qui participe actuellement au Top 16 de l'EuroCup - en prolongation, s'inclinant finalement 107 à 101. Face à Justin Cobbs (17 points à 6/15 aux tirs) et Jacob Pullen (31 points à 10/21), le meneur/arrière français de 20 ans a réalisé son record de points en Ligue adriatique. Il a marqué 18 points à 6/14 aux tirs, avec un 3/5 à 3-points, en 31 minutes. Autrement, il a également donné 4 passes décisives mais a aussi perdu 6 ballons. Il a encore fait état de ses qualités athlétiques :

Déjà au mois de décembre, il avait réalisé des belles sorties, cumulant 14 points à 3/8, 6 passes décisives et 5 rebonds contre le FMP Belgrade ou encore 15 points à 5/11, 7 passes décisives et 6 rebonds face au BC Igokea et dans une moindre mesure 11 points à 4/8 et 4 passes décisives en 21 minutes face à l'équipe EuroLeague du Buducnost Podgorica.

Avec le départ du pivot géorgien Goga Bitadze pour le Buducnost Podgorica et celui, tout récent, de l'arrière allemand Kostja Mushidi - qui devrait rejoindre une formation allemande -, le KK Mega Bemax espère trouver en Adam Mokoka un nouveau leader. L'équipe - qui compte également le Francophone Luka Asceric dans ses rangs (7,2 points à 33,7% de réussite aux tirs, 4,6 rebonds et 2 passes décisives en 23 minutes) est pour le moment 5e sur 12 en Ligue adriatique avec 8 victoires en 14 matchs.

Statistiquement, Mokoka est en tout cas le nouveau meilleur joueur de l'effectif (11,8 points à 40,5% de réussite aux tirs dont 32,8% à 3-points, 3,9 rebonds, 3,6 passes décisives et 3,3 balles perdues en 28 minutes). De quoi lui permettre d'être retenu à la Draft NBA 2019 ? Les prédictions varient. Certains le voient actuellement en fin de deuxième tour, d'autres, comme ESPN, parmi les premiers non draftés. Quoi qu'il en soit, les prochains mois feront la différence pour l'ancien joueur de Cergy et Gravelines-Dunkerque. Sans oublié qu'il ne sera automatiquement éligible qu'en 2020. Il peut donc encore retirer son nom pour cette année s'il n'obtient pas les garanties espérées.

06 janvier 2019 à 15:40
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching