À L'ÉTRANGER

PATRICK BAUMANN CHARGE L'EUROLEAGUE : "ILS ONT PRIS EN OTAGE LE BASKET EUROPÉEN"

Crédit photo : FIBA

La guerre des mots continue entre la FIBA et l'EuroLeague...

Qui de la Champions League ou de l'EuroCup est la deuxième Coupe d'Europe ? Les joueurs pourront-ils être libérés lors des fenêtres internationales ? Depuis de longs mois, le basket européen se ridiculise aux yeux de tous, la faute à un conflit destructeur entre ses deux instances principales : la FIBA et l'ECA (l'EuroLeague).

Secrétaire général de la FIBA, Patrick Baumann est dans le viseur de bon nombre d'acteurs, critiqué pour des "décisions douteuses" et une "gestion proche du désastre". En visite en Espagne cette semaine, le Suisse a justifié la modification du calendrier international (un EuroBasket tous les quatre ans et la création d'une phase de qualifications pour la Coupe du Monde) par la nécessité de faire évoluer les sélections à domicile ("le problème de l'affluence de l'EuroBasket nous hante") et surtout par le besoin impérieux de créer un "électrochoc" dans le système du basket mondial...

"Après les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992, il y a eu un fort mouvement de mondialisation du basket et une forte croissance jusqu'au milieu des années 2000", a-t-il déclaré à AS. "L'écart se réduisait avec la NBA, l'Argentine a remporté le titre olympique en 2004, l'Espagne le Mondial en 2006. C'était une période changement. Puis nous avons remarqué que l'on retrouvait ensuite toujours les mêmes équipes au sommet. Certes, c'était positif pour elles mais beaucoup moins pour les autres nations qui n'avaient pas l'opportunité de gravir les échelons. Donc nous avons décidé de donner un petit électrochoc au système avec ce nouveau calendrier."

Si l'intention est honorable, Patrick Baumann incendie ensuite l'EuroLeague en se plaignant que son refus de s'adapter au nouveau calendrier FIBA cause le plus grand tort aux grandes sélections, comme l'Espagne. Vous avez dit contradictoire ?

"Nous avons fait une proposition à l'EuroLeague qui n'était pas idéale, mais qui avait le mérite de ne pas mettres les joueurs dans une situation impossible, désagréable et immorale, leur laissant aussi la possibilité de choisir ce qu'ils voulaient faire. Dans quatre ans, nous verrons si nous avons été maladroits ou si le basket a grandi là où nous pensons qu'il doit le faire. [...] Je ne comprends pas l'attitude de l'EuroLeague. Ils ont pris en otage les sélections nationales et le basket européen. C'est un groupe de messieurs très importants mais ils ne représentent pas le monde et la famille du basket. S'attaquer aux équipes nationales, c'est très gros, c'est délicat, et ça touche tout le monde, y compris eux. L'impact est énorme sur toute la famille du basket européen. Le premier pays touché est l'Espagne. Après avoir eu tant de succès, la conséquence est que le risque est très grand que l'Espagne ne soit pas à la Coupe du Monde 2019 et donc aux Jeux Olympiques de 2020. [...] Ils doivent décider s'ils veulent tuer les équipes nationales ou non. L'Espagne a beaucoup d'équipes en EuroLeague et c'est aussi un problème pour le Brésil, le Mexique, l'Argentine ou l'Uruguay qui ont des joueurs qui évoluent en Liga Endesa. Les ministres des sports de ces pays ont écrit au ministre espagnol. Nous avons atteint de très mauvais niveaux pour le basket. [...] J'espère que l'Espagne sera à la Coupe du Monde. Je suis secrétaire général de la FIBA et nous avons 215 pays. Nous voulons avoir des meilleurs mais il doit y avoir des périodes tout le monde. À un moment, l'Espagne domine pendant dix ans, à un autre, la France, et un autre jour, ce sera la Finlande car c'est que nous recherchons."

En attendant, la quête de la FIBA et l'obstination de l'EuroLeague nous mènent droit vers des matchs internationaux dévalués entre des équipes A', voire moins.

04 novembre 2017 à 15:32
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
23 octobre - 15h00
Lyon-Villeurbanne
Limoges
Coaching