À L'ÉTRANGER

SCRUBB, BERHANEMESKEL ET KAJAMI-KEANE COÉQUIPIERS CHEZ LES OTTAWA BLACKJACKS

Crédit photo : Sebg FIBA BBD

Les tout nouveaux Ottawa BlackJacks recrutent en local. Et ça pourrait faire très mal.

Alors que deux des meilleurs programmes universitaires canadiens s'y trouvent (Carleton et uOttawa), la ville Ottawa peine toujours à s'imposer sur le marché professionnel du basketball au Canada. Les SkyHawks n'ont survécu que deux saisons dans la Ligue nationale de basketball du Canada (NBL), la meilleure ligue nationale actuelle, démarrée en 2011.

Au sein de la nouvelle Canadian Elite Basketball League (CEBL), une ligue professionnelle concurrente - ce qui amène la FIBA à vouloir s'en mêler -, la ville d'Ottawa va cette fois être représentée par les BlackJacks. Et pour leur première saison en CEBL, les BlackJacks annoncent un recrutement plutôt très intéressant.

Les anciens Ravens retrouvent leur ancien coach

D'abord, l'ancien coach des mythiques Ravens de Carleton (le meilleur programme universitaire canadien) Dave Smart, nommé manager général, a choisi comme coach son ancien meneur, Osvaldo Jeanty, qu'il avait recruté à Carleton en assistant-coach après son expérience chez les Griffons du Cégep de l'Ouataouais. Ce duo a tour à tour convaincu les forts joueurs locaux de rejoindre leur nouvelle équipe. C'est ainsi que l'ex-Strasbourgeois Thomas Scrubb (qui pourrait jouer la prochaine saison européenne à Burgos en Espagne) et son frère Philip Scrubb ont signé tout comme le nouveau meneur du Mans Kaza Kajami-Keane. Ils feront équipe avec l'ancienne vedette de l'université rivale, celle d'Ottawa, le shooteur Johnny Berhanemeskel, vu à Boulazac sur le début d'année 2020 (14,4 points à 51,2% de réussite à 3-points en 23 minutes de moyenne sur 8 matchs). Ce dernier a longtemps affronté les frères Scrubb dans le derby de la capitale.

Notons que sur les treize joueurs engagés pour le camp de présaison, dix ont joué pour les universités de Carleton et d'Ottawa. Les BlackJacks ont donc monté une équipe locale.

La saison 2020 de la CEBL, la deuxième de l'histoire, devait se dérouler du 7 mai au 16 août, playoffs inclus. Mais finalement, coronavirus oblige, elle a été repoussée. Elle devrait se jouer sur un seul tournoi en Ontario cet été. Une occasion pour voir les joueurs expatriés revenir jouer à la maison et ainsi reprendre la compétition.

13 juin 2020 à 08:34
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.