À L'ÉTRANGER

TEAM USA TROP FORT POUR L'AUSTRALIE, PREMIER QUALIFIÉ POUR LA FINALE

Kevin Durant
Crédit photo : FIBA

Malgré quinze minutes d'excellente facture pour entamer le match, l'Australie a subi la déferlante Team USA, s'inclinant largement (97-78) dans cette première demi-finale du tournoi olympique.

C’était au tour de l’Australie de s’attaquer à la montagne Team USA pour une place en finale des Jeux olympiques. Une montagne qui s’est révélée infranchissable malgré tous les efforts des coéquipiers de Patty Mills (15 points et 8 passes décisives).

Si Kevin Durant frappe en premier, l’Australie prend rapidement ses aises en début de match en déroulant son jeu offensif avec une grosse adresse à 3 points symbolisée par Joe Ingles qui débute avec deux flèches rapides à plus de 6.75m. La différence d’intensité est assez criante entre des Aussies prêts à laisser leurs tripes sur le parquet là où les hommes de Gregg Popovich affichent une certaine forme de nonchalance assez intrigante.

L’Australie impose son jeu

Leur talent individuel leur permet néanmoins de faire jeu égal pendant un temps, notamment grâce à l’inévitable Durant, mais leur maladresse globale à longue distance (2/13 à la pause) les empêche de réellement couper le jeu rapide australien. En face, l’Australie réussit à peu près tout ce qu’elle entreprend à l’image de l’insaisissable Dante Exum (14 points et 4 rebonds) et va livrer un festival offensif (41 points inscrits en 14 minutes de jeu) qui leur permet de compter jusqu’à 15 longueurs d’avance avant une réaction étatsunienne (26-41, 14e minute).

Un temps-mort musclé de Gregg Popovich remet ses joueurs sur le droit chemin, et Team USA place un 17-4 juste avant la pause pour recoller miraculeusement à seulement trois longueurs au moment de rejoindre les vestiaires. Ce petit frémissement était annonciateur d’une véritable tempête.

Kevin Durant le magnifique

Au retour de la mi-temps, les étatsuniens changent littéralement de visage en appliquant une intensité défensive de tous les instants. Jrue Holiday (11 points, 8 rebonds et 8 passes décisives) se distingue de ce côté du terrain mais également en attaque où sa justesse fait merveille. Mais la supériorité américaine prend surtout la forme de Kevin Durant (23 points et 9 rebonds). La superstar des Brooklyn Nets enfile 8 points en un clin d’œil creusant un premier écart en faveur des siens (54-45).

L’Australie n’a plus les armes physiques pour répondre au défi imposé par son adversaire et sombre petit à petit, ne trouvant plus la moindre solution en attaque. Les champions olympiques en titre peuvent ainsi développer leur rapide sans égal et retrouvent comme par enchantement leur adresse à longue distance, Devin Booker (20 points) ou Jayson Tatum prenant le relais. L’écart stagnera finalement autour de la vingtaine d’unités jusqu’au bout de la rencontre, avec un dernier quart-temps sans histoire.

19 participations aux JO, 19 médailles

Valeureuse, l’Australie n’avait pas les armes pour lutter pendant quarante minutes et tentera de se battre pour le bronze et d’éviter cette fameuse quatrième place à laquelle ils ont trop souvent échoué par le passé. Quant à Team USA, ils n’ont pas toujours convaincu collectivement mais disposent d’une telle puissance de feu qu’il est logique de les retrouver une fois de plus en finale où ils attendent maintenant de connaître leur adversaire. Et s'ils ne viseront que l'or, leur prestige est déjà pratiquement préservé : les Américains ont assuré leur 19e médaille en 19 participations aux Jeux Olympiques !

05 aout 2021 à 08:03
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT THIOLLIÈRE
Tombé sur un ballon orange dès ma naissance, il ne m'a plus jamais quitté. Avec lui, c'est pour la vie.
Vincent Thiollière
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.