À L'ÉTRANGER

VALÉRIE GARNIER AVANT LE MATCH FRANCE - NIGÉRIA : "CE SERA UN VRAI COMBAT"

Crédit photo : Lilian Bordron

Après la défaite concédée face au Japon, la sélectionneuse des Bleues, Valérie Garnier, attend une réaction de ses joueuses pour le deuxième match du tournoi olympique face au Nigéria, ce vendredi à 10h20. 

Trois jours après sa défaite inaugurale contre le Japon (74-70) dans le tournoi olympique, l'équipe de France féminine se trouve dans l'obligation de gagner face au Nigeria ce vendredi, à 10h20 heure française, pour espérer atteindre les quarts de finale. Pour ce faire, la sélectionneuse des tricolores, Valérie Garnier, estime que son équipe devra augmenter l'intensité défensive. C'est ce qu'elle a affirmé ce jeudi, à la veille du match. 

"On aborde ce match avec toute la détermination nécessaire. Il est nécessaire de gagner avec le plus grand écart possible pour atteindre notre objectif de qualification en quarts de finale. On a analysé ce match du Japon, et ce qu'il nous a fait défaut. On a laissé beaucoup trop de layups et de tirs ouverts. On a eu des oublis à 3-points. Quand on voit que l'écart n'est que de quatre points, il y a une remise en question individuelle et collective. C'est un match déterminant pour les deux équipes."

L'issue de ce match dépendra de la capacité des Françaises à répondre au défi physique proposé par le Nigeria. Composée majoritairement de joueuses passées dans les universités américaines, la sélection de l'Otis Hughley Jr. s'appuie sur une identité aux antipodes du premier adversaire de la France, le Japon. De la taille, du muscle et du jeu en transition. Un basket moins hétérodoxe que les Nippones, qui avait décontenancé les Américaines dans le premier quart-temps du match d'ouverture (20-17). 

"Ce sera un vrai combat. Le Nigéria développe un jeu très athlétique. C'est un vrai défi physique. On les a vues défier les Etats-Unis. Elles ont une présence incroyable au rebond. Il faudra qu'on soit présentes à la transition défensive. C'est une équipe qui développe un jeu rapide et agressif."

Les internationales françaises retrouveront quatre Nigérianes qui évoluent dans le championnat français : Odérah Chidom (Angers), Promise Amukamara (Charnay), Ify Ebekwe (Nantes-Rezé) et Ezinne Kalu (Landerneau), brillante face à Team USA, avec 16 points. 

29 juillet 2021 à 14:41
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTOINE GROTTERIA
Antoine Grotteria
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.