ARCHIVES

EUROCUP (J10) : PAS D'EXPLOIT POUR L'ASVEL, SÉVÈREMENT BATTU À VALENCE

Il suffisait d'une victoire à Valence pour que l'ASVEL puisse poursuivre son chemin européen au Last 32 de l'Eurocup.

(photo : Jean-Marc Lequime)

Mais là était la complexité de la mission de la Green Team en déplacement chez un poids lourd du Vieux Continent. Pris d'entrée à la gorge, les hommes de Pierre Vincent ont vite dû se résigner et se sont lourdement inclinés. Le score : 97 à 70.

Valence, double vainqueur de la compétition (2003 et 10) et encore finaliste en 2012 se devait de sauver sa peau et de rallier la phase suivante. Le contraire eût été impensable et même sismique. Poussés par plus de 7.700 fans, les joueurs Espagnols l'ont bien compris et ont très rapidement mis la main sur le match. Pire, ils ont écœuré les Villeurbannais, menés 31-10 à la fin des dix premières minutes. Dès lors, tout était joué et les Valenciens n'eurent qu'à gérer leur grosse avance tout au long du match. Chose que les hommes de Velimir Perasović ont fait avec brio, ne laissant revenir l'ASVEL sous la barre des vingt points qu'à de rares épisodes au cours du deuxième quart-temps.

Complètement dépassés par la force de frappe espagnole, les partenaires d'Amara Sy, meilleur marqueur de son équipe avec 12 points, réussirent tout de même à éviter la trentaine en fin de match, limitant Valence à un +27 déjà bien lourd. Il faut dire que l'équipe de l'ancien Bisontin Justin Doellman (16 pts à 6/8 et 19 d'éval en 25 min) a été insolente d'adresse. Avec 60% à 2-points (20/33) et 56% à 3-points (14/25), les joueurs ibériques étaient tout simplement injouables. Rafa Martínez et Bojan Dubljević ont également alimenté la marque avec réussite, en inscrivant 14 unités chacun.

De leur côté, Edwin Jackson (11 pts à 4/9 et 4 pds en 27 min) et consorts ont cruellement manqué d'adresse à longue distance, terminant à 5/15 derrière l'arc. Les portes du Last 32 se referment donc en Espagne pour l'ASVEL (4v-6d), qui laisse Valence (6v-4d) prendre le dernier billet du groupe C. Avec l'élimination de l'Elan Chalon en début de soirée, il ne reste donc plus qu'une chance de voir le BCM être rejoint par un compatriote lors de la deuxième phase de la compétition. Cette chance, c'est celle du MSB qui doit également aller chercher une victoire à l'étranger, en terre belge à Ostende (ou pas en cas de défaite de Nymburk).

Posté par Emile Vaizand

Photo : (photo : Jean-Marc Lequime)

17 décembre 2013 à 23:31
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching