ARCHIVES

EUROCUP (J9) : LE MANS N'A PAS CÉDÉ À LA PRESSION TCHÈQUE

Mis sous pression par le CEZ Nymburk, son concurrent direct pour la qualification, Le Mans s'est montré solide ce mercredi soir face aux Artland Dragons de Quakenbrück, pour leur avant-dernier match de poule de l'Eurocup.

J.P. Batista, leader offensif du MSB (photos : Seb-G)

Emmené par un J.P. Batista qui semble confirmer un certain regain de forme, le MSB n'a fait qu'une bouchée des Allemands, corrigés 65 à 44.

Avant-derniers au classement et déjà éliminés de la course à la deuxième phase, les Artland Dragons sont les vrais arbitres du dénouement de la poule A. En déplacement à Antarès lors de cette J9, ils recevront Nymburk lors de la J10, pour entériner le sort du match entre les Sarthois et les Tchèques, à égalité à 4v-4d avant le match. Pour les premiers, la mission a été remplie avec facilité avec à la clé une victoire de plus de vingt points (65-44). Mais il faut dire que les seconds leur ont fait comprendre qu'ils ne leur offriraient pas le Last 32, malgré leur point-average particulier négatif suite à leurs deux défaites. Plus tôt dans la soirée, Nymburk avait en effet battu Cantù (86-74), un leader italien qui n'avait connu jusque là qu'une seule défaite en huit matches, et mis un coup de pression au MSB.

Peut-être contrariés par cette belle performance venue de République Tchèque, les Manceaux ont eu du mal à lancer leur match : 11-11 après un quart-temps. Et il a fallu attendre la deuxième période pour que Alain Koffi (7 pts et 5 rbds), Vaughn Duggins (8 pts) et le nouveau venu Torey Thomas (7 pts, 3 rbds et 5 pds) se libèrent et lancent leur équipe avec un 22-7 sur le quart-temps, pour un score déjà large à la pause (33-18). En panne totale en première mi-temps, J.P. Batista a ensuite pris le relais dans le troisième quart pour asseoir définitivement cette victoire mancelle après 30 minutes (52-30). En difficulté ces derniers temps, le pivot brésilien a su tenir son rang en inscrivant 10 de ses 15 unités (à 7/15 aux tirs) dans cet avant-dernier round. Il a également compilé 5 rebonds et 2 interceptions pour 12 d'évaluation en 20 minutes.

Ce succès solide face à une faible équipe allemande (29 d'évaluation collective) permet donc au MSB (5v-4d) de garder la main avant la dernière journée. Mais si les hommes de J.D. Jackson restent accrochés à leur troisième place, il leur reste encore une victoire à prendre pour se diriger vers le Last 32. Et la tâche ne s'annonce pas forcément aisée avec un déplacement à Ostende, désormais co-leader du groupe avec 7v-2d... mais déjà qualifié. Ce qui est peut-être un motif d'espoir quand on sait que le club belge est invaincu cette saison dans sa Sleuyter Arena avec huit victoires à la maison, dont quatre en Eurocup. Là où la tâche s'annonce d'autant plus compliquée, c'est que Nymburk (5v-4d) se rendra donc à Quakenbrück pour y décrocher une victoire qui parait plus que probable. Le MSB n'aura donc vraisemblablement pas le droit à l'erreur en Belgique. Sous peine de sortir d'Ostende en ayant perdu la course.

Posté par Emile Vaizand

Photo : J.P. Batista, leader offensif du MSB (photos : Seb-G)

11 décembre 2013 à 23:19
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching