ARCHIVES

EUROLEAGUE : L'OLYMPIACOS DÉFENDRA SON TITRE À LONDRES

Le champion en titre a galéré pour sortir l'Anadolu Efes d'Istanbul mais s'est finalement imposé dans le dernier quart-temps.

© Euroleague.net

L'Olympiacos complète donc le dernier carré de l'EuroLeague et n'a surement pas dis son dernier mot.

Olympiacos Piraeus - Anadolu Efes Istanbul : 82-72 (Olympiacos remporte la série 3 à 2)

Le champion n'est pas mort ! Du moins, pas encore. Et il sera bien à Londres pour défendre sa couronne acquise l'an dernier à Istanbul. Pourtant, le début de match laisse penser tout le contraire. Les Turcs entament parfaitement leur match dans le sillage de Semih Erden (8 pts à 3/5, 8 rbds) ou de Dusko Savanovic (13-19 après 6 minutes). L'ailier-fort serbe mettra 7 de ses 12 points dans le premier quart-temps. Autre homme fort de l'Anadolu en première mi-temps et autre habituel baromètre turc : Jordan Farmar. Le meneur américain score ses 11 points dans les 15 première minutes, donnant à Efes son plus gros avantage du match (23-38). On ne le reverra plus inscrire le moindre point. En face, l'Olympiacos reprend confiance et refait une partie de son retard grâce à Kostas Papanikolaou (8 pts à 3/8 et 4 pds). Dans les derniers instants de la première mi-temps, l'ailier grec plante deux tirs primés qui relancent son équipe avant la pause (33-41).

Le troisième quart-temps verra le retour du tenant grâce à un bon Josh Powell (9 pts à 4/5, 4 rbds) mais également à l'inaltérable Vassilis Spanoulis qui, d'un tir primé, égalise après un 16-6 passé en 6 minutes (49-49 après 27 minutes). L'Anadolu conserve cependant un petit point d'avance avant le dernier quart-temps (54-55). Un dernier round entamé par un 7-0 des Grecs qui peuvent s'appuyer sur un précieux Acie Law (7 pts à 3/11, 2 rbds et 2 pds). Les Turcs poussent pour revenir mais, poussé par une salle comble, l'Olympiacos tente ne pas faiblir. Néanmoins, Efes passe un 0-8 en moins de deux minutes et relance tout : 66-67 à 4'37 de la fin sur un tir primé de Kerem Tunceri (7 pts, 4 pds). L'arrière Jamon-Alfred Lucas (14 pts à 7/14, 6 rbds et 5 pds en 32 min) enfile le costume de leader dans ce dernier quart-temps et fait très mal aux Grecs à coup de passes décisives. Face à lui, Georgios Printezis (15 pts à 5/9 et 7 rbds en 19 min) passe la vitesse supérieure en mettant cinq points consécutifs qui repoussent Istanbul à deux possessions à 2'50 du terme (73-68). Puis à 1'24, c'est Acie Law qui porte l'estocade d'un tir derrière l'arc (76-70). Vassilis Spanoulis (19 pts à 6/13 dans le jeu et 5/6 aux lancers, 5 pds et 6 fprs en 36 min) n'a plus qu'à assurer sur la ligne des lancers pour conclure un 16-5 passé dans les quatre dernières minutes.

L'Olympiacos s'impose 82-72 et devient la dernière équipe qualifiée pour le Final Four de Londres après le Real Madrid, le CSKA Moscou et Barcelone. Trois des quatre membres du Final Four de l'an dernier seront à Londres du 10 au 12 mai, le Real Madrid renouant avec le dernier carré. Par ailleurs, on connait les affiches des demi-finales de ce rendez-vous final à l'O2 Arena. La première constituera un Clasico entre le Barça au Real. Tandis que la seconde sera la revanche de la dernière finale entre le CSKA Moscou et l'Olympiacos. Pour une nouvelle issue d'anthologie ? Réponse le 10 mai à Londres.

Posté par Emile Vaizand

Photo : © Euroleague.net

26 avril 2013 à 23:00
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.