ARCHIVES

PIERRE VINCENT ET ENDY MIYEM SE MÉFIENT DE LA GRANDE BRETAGNE

Ce lundi soir, l'équipe de France féminine joue la première place du groupe C contre la Grande Bretagne, elle aussi invaincue.

Une rencontre avec un enjeu intéressant donc. Une équipe qui, souvenez-vous, avait plus qu'accroché l'équipe de France en phase de poule l'été dernier aux Jeux olympiques. Il avait fallu une Céline Dumerc sur une autre planète pour arracher la prolongation puis la victoire.

« Les Anglaises jouent beaucoup de sortie d’écran, défendent forts, changent beaucoup, sont grandes et athlétiques. Ca ne nous étonne pas de les voir à ce niveau de jeu, nous on les a déjà joué, ça fait trois/quatre ans qu’elles préparent les Jeux olympiques, elles ont travaillé ensemble avec un très grand coach reconnu au niveau international, l’Australien Tom Maher. Elles ont fait une belle olympiade même si elles ne sont pas qualifiées. Elles ont accroché tout le monde même les meilleures équipes. On est vice-championne olympique et on les a battu largement au buzzer après prolongation », a-t-il expliqué, ironique.

Les trois Berruyères de l'effectif retrouveront leur coéquipière Johannah Leedham. Mais pas question de se faire de cadeaux selon Endéné Miyem.

« C’est ce qu’on lui disait hier (samedi), il y a un an on te détestait car tu jouais en Grande Bretagne et on ne te connaissait pas, là on t’aime bien mais pas demain (rires). Sur le terrain, on ne va pas se faire de cadeaux et après le match on se prendra dans les bras et on félicitera le vainqueur. »

Pour rappel, Leedham avait passé 29 points aux Bleues au cours de ce fameux match.

Posté par Gabriel Pantel-Jouve

17 juin 2013 à 06:13
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching