COUPE DE FRANCE

GRAVELINES-DUNKERQUE ET FOS-PROVENCE REJOIGNENT LE "HALL OF SHAME" DE LA COUPE DE FRANCE

Crédit photo : Myriam Vogel

Sur le même tour de Coupe de France, soit sur ces 1/32e de finale, deux équipes de Nationale 1 ont éjecté des pensionnaires de Jeep ÉLITE hors de la course au trophée. Du jamais vu sur les quinze dernières années.

Vous connaissez forcément le "Hall of Fame", considéré comme le Panthéon du basket américain et mondial. Vous pouvez donc la définition de "Hall of Shame", "shame" signifiant la honte en anglais.

Contrairement à l'histoire de la Coupe de France de football où tous les plus grands clubs ont connu, à un moment ou à un autre, une désillusion contre une équipe issue du monde amateur (Rodez pour le Paris Saint-Germain, Libourne Saint-Seurin pour l'Olympique Lyonnais, Carquefou pour l'Olympique de Marseille...), les exploits de ce type ne sont pas courant dans le basket, les différences de niveau se faisant généralement rapidement ressentir.

Gravelines-Dunkerque :
"C'est inimaginable, on ne s'attendait pas à ça"

Pourtant, cette semaine, pour la première fois dans l'histoire récente de la Coupe de France (soit depuis la saison 2003/04), deux clubs de NM1 ont réussi simultanément à faire tomber une équipe de l'élite. Le BC Souffelwersheim a fait honneur à sa tradition, lui qui est le seul club de NM2 à avoir terrassé une Pro A (la JDA Dijon en 2009), en dominant le BCM Gravelines-Dunkerque (71-63). Le BCS valide ainsi un début de saison exceptionnel en Nationale 1 avec neuf victoires en autant de matchs."

"C’est une grosse surprise, c’est énorme !", s'est exclamé le capitaine alsacien Jason Bach au micro des Dernières Nouvelles d'Alsace. 'Tout le monde est content. À la fin, même Gilbert (Mittelhaeuser, à la tête du BCS durant plus de 20 ans et aujourd’hui président d’honneur, ndlr) avait les larmes aux yeux. Depuis le début de saison, on enchaîne les victoires, mais celle-là a encore plus de saveur parce que ce n’est pas tous les jours qu’on joue contre des équipes de l’élite. Ce match, on l’a abordé sans pression parce qu’on s’est dit que si on le gagnait ça ne serait que du bonus. Je pense que, comme Saint-Quentin, Gravelines nous a sous-estimés en début de match et lorsqu’ils ont essayé de réagir, c’était un peu tard."

En revanche, la déception était évidemment immense côté maritime. Même Cédric Bah, l'intérieur souffelois, s'est étonné de voir qu'ils n'ont "pas montré d'envie." Résultat, la pilule avait du mal à passer pour le directeur exécutif du BCM, Hervé Beddeleem.

"En cinq matchs, nous aurions pu être à Bercy et faire vivre ça à nos supporters", regrette-t-il dans les colonnes du Phare Dunkerquois. On sait que ce genre de chose peut survenir au football, mais pas au basket. C'est inimaginable, on ne s'attendait pas à ça. J'espère que ce n'est qu'un accident. La réponse, il faudra la donner vendredi [contre Boulazac]."


Cédric Bah (22 d'évaluation) et le BCS ont fait rugir les Sept Arpents
(photo : Myriam Vogel)

Fos-Provence :
"On a manqué d'envie, c'est inadmissible"

Les Gravelinois ont été rejoints mercredi dans leur infortune par le rookie de la Jeep ÉLITE, Fos-Provence. Pourtant sur une excellente dynamique en championnat avec deux succès de rang, les hommes de Rémi Giuitta ont été surpris par leurs homologues régionaux de Sorgues (84-85), battus sur le dernier tir d'un William Mensah déchaîné (19 points à 7/11, 5 rebonds et 4 passes décisives).

"Ce soir, on a manqué d'envie et c'est inadmissible", peste Rémi Giuitta auprès de La Provence. "On n'a pas été professionnels. Avec l'effectif que l'on possède, on se devait de gagner ce genre de rencontre."

Auteur d'un début de saison mi-figue, mi-raison en championnat (5v-4d), le club du Vaucluse espère désormais capitaliser sur cet exploit afin de lancer une vraie série en Nationale 1. Dès samedi avec la réception de... Souffelweyersheim ?

"C’est une grande satisfaction", s'est réjoui Étienne Faye, l'entraîneur sorguais, avant d'enchaîner dans les colonnes du Dauphiné Libéré. "C’est bien de battre une Pro A, mais maintenant j’attends une réaction en championnat. Les joueurs ont respecté les consignes. J’espère que ça va nous remettre en confiance. On s’est battu avec nos valeurs. Maintenant, il va falloir montrer les mêmes choses dès samedi en championnat."


La joie des Sorguais après le buzzer final
(photo : BeBasket)

Neuf précédents en quinze ans

Après Cholet sorti par Saint-Vallier en janvier dernier, c'est donc la troisième fois de l'année qu'une équipe de Jeep ÉLITE prend la porte chez une troisième division. Pas du niveau de l'invraisemblable exploit du BCS en 2009/10 ou même de l'USA Toulouges en 2004/05, totalement à la rue en championnat et lanterne rouge de NM1, qui s'était imposée face à la JL Bourg ou de la leçon de basket administrée en 2007/08 par Challans au Stade Clermontois (+31 !). Mais tout de même pour Souffelweyersheim et Sorgues, des performances majuscules.

Les victoires des équipes de Nationale 1 face à des clubs de Pro A depuis la saison 2003/04 :

  • Sorgues (NM1) - Fos-Provence : 85-84, le 7 novembre 2018
  • Souffelweyersheim (NM1) - Gravelines-Dunkerque : 71-61, le 6 novembre 2018
  • Saint-Vallier (NM1) - Cholet : 78-76, le 23 janvier 2018
  • Bordeaux (NM1) - Cholet : 98-89, le 11 septembre 2015
  • Saint-Chamond (NM1) - Antibes : 86-81, le 23 octobre 2013
  • Blois (NM1) - Boulazac : 92-87, le 15 janvier 2013
  • Souffelweyersheim (NM2) - Dijon : 88-78, le 17 novembre 2009
  • Challans (NM1) - Clermont-Ferrand : 100-69, le 5 février 2008
  • Liévin (NM1) - Vichy : 65-63, le 6 février 2007
  • Saint-Vallier (NM1) - Roanne : 94-93, le 14 février 2006
  • Toulouges (NM1) - Bourg-en-Bresse : 79-74, le 15 février 2005
08 novembre 2018 à 20:23
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
09 décembre - 11h00
New York Knicks
Brooklyn Nets
09 décembre - 16h30
Boulazac
Strasbourg
09 décembre - 18h25
Le Portel
Lyon-Villeurbanne
09 décembre - 21h30
Detroit Pistons
New Orleans Pelicans
10 décembre - 01h00
San Antonio Spurs
Utah Jazz
Coaching