COUPE DE FRANCE

L'ASVEL REMPORTE LA COUPE DE FRANCE AUX DÉPENDS DU MSB

ASVEL vainqueur CDF 2019
Crédit photo : FFBB

Le remake de la finale de 2016 de la Coupe de France masculine a permis à l'ASVEL de prendre leur revanche sur Le Mans au terme d'un match assez poussif offensivement.

Ce samedi, l'ASVEL a remporté la neuvième Coupe de France masculine sénior (professionnelle) en disposant du Mans Sarthe Basket 70 à 61.

Dans une salle de Bercy comble où les supporters Manceaux en nombre mettaient une belle ambiance, le MSB prenait le meilleur départ. Les Sarthois imposaient un défi physique aux Villeurbannais et une grosse agressivité. Adrian Payne, à 3-points et aux rebonds offensifs, permettait à l’ASVEL de recoller un peu. Défensivement très en place et portés en attaque par Valentin Bigote, auteur de 11 points en seulement 6 minutes, Le Mans faisait mieux que s'accrochait de l'autre côté du parquet. Les Villeurbannais recollaient un peu en fin de premier quart temps avec Miro Bilan et un Théo Malédon pas impressionné de jouer devant 14 000 spectateurs. Après 10 minutes, le MSB menait ainsi de 4 points (22-18).

Dans le deuxième acte, la domination aux rebonds et Richard Hendrix et Wilfried Yeguete, ainsi que l’adresse extérieure de Jonathan Tabu, permettaient aux Sarthois de passer un 7-0 et d’arriver à la pause avec un petit break au terme d’un quart-temps très pauvre offensivement (35-26).

L'ASVEL hausse le ton physiquement

Deux paniers à 3-points de Juice Thompson d’entrée de seconde mi-temps permettaient aux outsiders d'être à +13. Mais l’ASVEL allait reprendre l’ascendant grâce à un jeu beaucoup plus physique, à l’image de la défense de David Lighty qui a complètement éteint Kendrick Ray (0 point au final pour l'arrière américain). Cameron Clark également dans le dur offensivement, Le Mans ne trouvait plus de solution en attaque. L’ASVEL reprenait l’ascendant et termine le troisième quart-temps sur un 13 à 3 pour arriver à un score de parité après 30 minutes : 49 partout.

Le Mans essayait de répondre en montant son intensité défensive mais était rapidement sanctionné (4 fautes d’équipe en seulement 2 minutes dans le dernier quart !). A défaut de beau jeu, on avait de l’intensité et le suspense au rendez-vous. Après un tir à 3-points avec la planche de Théo Maledon, les joueurs de Zvezdan Mitrovic comptaient 5 points d'avance. Le Mans laissait passer des occasions de recoller avec une grosse maladresse (un très vilain 50% aux lancers francs et 22% à 3-points) et surtout aucun panier dans le champ réussi en 8 minutes. La connexion Kalnietis-Bilan maîtrisait la fin de match et permettait à Villeurbanne de prendre sa revanche après la finale perdue il y a 2 ans face à ces mêmes Manceaux. C'est la neuvième Coupe de France gagnée pour le club de Tony Parker.

A 17 ans, le meneur Théo Malédon a terminé MVP avec ses 13 points marqués en 22 minutes (9 d'évaluation). C'est le premier titre de l'ASVEL cette saison après ses échecs à la Leaders Cup et en EuroCup. 

11 mai 2019 à 21:49
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching