COUPE DE FRANCE

MISSION ACCOMPLIE POUR NANTERRE À GRIES-OBERHOFFEN

Nanterre gagne à Gries 12 février 2019
Crédit photo : BCGO

En déplacement en Alsace pour le 8e de finale de Coupe de France masculine, Nanterre n'aura pas tremblé pour s'imposer face à Gries 89 à 70. 

Sérieux et appliqué, Nanterre, dans le sillage de son capitaine Lahaou Konaté (25 points et 5 rebonds) n’aura pas tremblé chez Gries-Oberhoffen. Dominic Waters (13 points à 3/3 à 3-points) ou encore Adas Juskevicius ont porté les les Franciliens à la victoire (70-89). Ils se qualifient pour les quarts de finale de la compétition et restent engagés sur tous les tableaux.

Le match partait sur des bases élevées. Olivier Cortale inscrivait les 5 premiers points de Gries quand, du côté de Nanterre, la marque était déjà partagée entre Jeremy Senglin, Julian Gamble et Lahaou Konaté (5-6, 2e minute). Les visiteurs accéléraient ensuite pour la première fois dans le match et profitaient de quelques balles perdues pour creuser un premier écart (5-12). Même si Yann Siegwarth, en inscrivant lui aussi cinq points de rang, permettaient au BCGO de revenir dans la partie (10-12), les pensionnaires de Jeep ELITE prenaient à nouveau le large au tableau d’affichage. Lahaou Konaté faisait étalage de tout son talent avant de voir Julian Gamble enchaîner un contre puis un dunk. Malgré un panier d’Ywen Smock, la domination de Nanterre était trop grande (14 rebonds à 7 notamment) et le premier quart-temps se finissait sur un écart de 13 points, 12-25.

Malgré un panier longue distance pour démarrer le deuxième acte, Gries subissait encore la puissance de son adversaire qui prenait rapidement plus de vingt longueurs d’avance (19-40, 14e minute). Pourtant, le BCGO allait se ressaisir. Une défense plus resserrée et une agressivité retrouvée gênaient bien plus les visiteurs. Evan Yates, six points dans la période, montrait l’exemple et les Alsaciens restaient en vie à la pause, 31-47.

Et même un peu plus durant le troisième quart-temps. A coup d’actions à 3-points, ils revenaient petit à petit et après trois nouveaux lancers de Javi Forcada, ne pointaient même qu’à dix longueurs (47-57, 24e minute). Toutefois, certaines contre-attaques mal négociées les empêchaient de s’approcher plus des Nanterriens. Des occasions manquées... Car en trois actions, les Franciliens repassaient à +17 (47-64). Dominic Waters, à 3-points, pensait bien tuer le match quelques instants plus tard (50-69) mais, poussé par son public, Gries maintenait la flamme (54-69, 30e minute).

En démarrant le dernier acte sur un 8 à 1 (série totale de 12-1 sur les deux périodes), le BCGO mettait encore plus de pression sur Nanterre (62-70). Il en fallait cependant plus pour troubler les coéquipiers de Lahaou Konaté. Eux aussi scoraient un 8-0, qui aurait même pu s’avérer plus lourd sans les lancers manqués par le capitaine francilien suite à une faute antisportive sifflée contre Yann Siegwarth (62-78). Et cette fois, la marche sera trop haute à relever pour les courageux alsaciens qui s’inclinent face à une solide équipe de Nanterre, 70 à 89.

12 février 2019 à 23:20
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
JULIEN HARTMANN
Julien Hartmann
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.