COUPE DE FRANCE

STRASBOURG, TROP FORT COLLECTIVEMENT, TRIOMPHE DE L'ASVEL

Damien Inglis
Crédit photo : Sébastien Grasset

Strasbourg a délivré une prestation collective très aboutie pour largement surclasser l'ASVEL (93-79). La SIG complète le dernier carré de l'édition 2018 de la Coupe de France.

Alors que le quart de finale de Ligue des champions contre l'AEK Athènes approche, la SIG s'est offert une répétition générale très satisfaisante au même niveau de la compétition en Coupe de France. Les Alsaciens ont largement surclassé l'ASVEL (93-79) grâce à un basket léché et une prestation globale de très haut niveau.

C'était le choc de cette première journée du Top 8 de la Coupe de France, mais il a tourné très court. La faute à une SIG simplement trop forte pour l'ASVEL. Les Villeurbannais n'ont mené qu'une fois au score de tout le match, au milieu du premier quart-temps. Même pas suffisant pour offrir une petite éclaircie aux hommes de T.J. Parker. Strasbourg a simplement été plus fort. Solides en défense, fluides en attaque, les hommes de Vincent Collet ont été en réussite des deux côtés du terrain. Damien Inglis (15 points, 3 rebonds, 2 passes décisives) a très bien illustré l'état de grâce de son équipe avec une énorme influence sur le jeu. Et quand l'intérieur français est vite pénalisé par les fautes, Miro Bilan (8 points, 5 rebonds, 4 passes) a pris la relève de bien belle manière.

Plus largement, tous les hommes de Vincent Collet ont du temps de jeu, et ils en ont profité. Ils sont neuf à avoir marqué 7 points ou plus. Quand les coéquipiers de Charles Kahudi (5 points, 3 rebonds) n'y arrivent pas, ce sont les SIGmen qui se régalent. Après 13 minutes de jeu, l'écart a déjà atteint 20 points. Aucun espace n'est laissé à la Green Team et c'est la SIG qui en profite pour marquer en transition. Même un 9-2 pendant le deuxième quart-temps n'est pas suffisant pour permettre au champion de France 2016 de recoller. L'intensité et la rigueur alsacienne ont eu raison des espoirs villeurbannais. Le vice-champion de France a déroulé, a fait tourner et a gagné. 

A -20 et à 5 minutes de la fin, Villeurbanne a abdiqué sur un 3 points de Dee Bost (9 points, 2 rebonds, 3 passes décisives). Les partenaires de Zack Wright (10 points, 2 rebonds, 2 passes décisives) ont tellement dominé que l'écart final de +14 peut paraitre dérisoire. Ils n'ont laissé que des miettes à un David Lighty (21 points, 5 rebonds) trop esseulé pour renverser le cours du jeu. Avec ce visage, la SIG est clairement le favori de la compétition. Avec son banc, elle sera un épouvantail en cette fin de saison.

24 mars 2018 à 22:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.