ÉQUIPE DE FRANCE

« ON A GAGNÉ CETTE MÉDAILLE PARCE QU'ON A UN GROUPE EXTRAORDINAIRE »

France Australie
Crédit photo : Sébastien Meunier

L'équipe de France a su renverser un match pour la troisième place mal embarqué face à l'Australie pour terminer sur le podium de la Coupe du Monde. A la mi-temps, malgré le retard, les Français n'ont pas douté.

L'équipe de France termine sur le podium de la Coupe du Monde pour la deuxième fois d'affilée. Un résultat considéré comme un braquage par un Louis Labeyrie qui s'est lâché en zone mixte.

« On repart sur cette victoire. Qui nous aurait mis sur le podium au début ? Personne. Nous, on est venu et on a braqué la chose »

Pour Evan Fournier, c'était important pour ce groupe de finir le Mondial sur une bonne note. 

« C'est bien de terminer sur une bonne note. C'est un groupe qui le mérite, ce soir on a montré qu'on a du cœur. C'est parce qu'on a un groupe extraordinaire qu'on a réussi à gagner ce match. »

Et ce groupe n'a pas douté. Même à la mi-temps alors que les Boomers menaient de neuf points, les Français sont restés sûrs de leurs forces. C'est Nicolas Batum qui en a parlé.

« L’intention était meilleure. On était plus agressif en défense. Ils mettaient des paniers avec beaucoup de réussite. Ils sont à 30 points à la mi-temps. Nous on ratait des tirs que Nando et Evan mettent d'habitude. A la mi-temps, on savait qu'en continuant, on allait les épuiser. Leur cinq de départ joue 35 minutes par match, nous on avait la fraîcheur. On savait à la fin que ça allait changé. On a gardé la même défense, les tirs ont commencé à rentrer et la confiance à changer de côté. Andrew, Vincent, Nando, … les mecs du banc ont été extraordinaire. On peut pas toujours compter sur Rudy et Evan. Ils peuvent avoir des matchs difficiles quand ils sont ciblés. On avait un but commun, on se fichait des individualités. On repart avec une médaille, pas celle qu'on voulait, mais c'est bien pour le basket français. Elle est pour tout le basket français et notamment pour les gars qui ont participé aux fenêtres. »

Et même à -15 au début de la seconde période, les joueurs ne se sont pas désolidarisés. Au contraire. Car ils ne voulaient pas avoir de regrets comme l'a affirmé Rudy Gobert. 

« A -15, on donne tout, on ne veut pas avoir de regrets. On joue ensemble, on partage le ballon et on voit ce qui se passe. On l'a fait et on est revenu en quelques minutes. On a eu le momentum et on a continué à pousser et ils ont eu du mal physiquement. »

Rudy Gobert a notamment évoqué l'apport de Nicolas Batum. Et le pivot a souligné l'impact de son capitaine. 

« Sans Nicolas, on ne gagne pas ce soir, c'est une performance incroyable. »

Un constat également fait par Andrew Albicy.

« Ca fait vraiment du bien d'avoir cette médaille. Ils étaient focalisés sur Nando et Evan alors on a essayé de chercher un autre joueur et Nico est sorti de sa boite. »

En conférence de presse, Vincent Collet a évoqué un moment rendu spécial par le scénario de la rencontre.

« C'est quelque chose de spécial et important car on l'a fait après une très difficile première mi-temps et compliqué au début de la deuxième. Certains équipes auraient lâché mais on est resté concentré pour enfin trouver la solution. On a mieux joué . »

A Pékin,

15 septembre 2019 à 14:05
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.