ÉQUIPE DE FRANCE

"SUR PLACE, ON ME DEMANDAIT OÙ ÉTAIENT LES REPRÉSENTANTS FRANÇAIS !" S'INSURGE JEAN-PIERRE SIUTAT

JeanPierre Siutat
Crédit photo : Guillaume Poumarede

Le président de la FFBB, Jean-Pierre Siutat, a poussé deux coups de gueule lors du point presse des Bleus organisé au Pavillon Gabriel (Paris). L'un sur la médiatisation, l'autre sur l'absence de soutien politique en Chine.

Des félicitations et deux coups de gueule. Ce lundi, c'est sous les applaudissements que l'Équipe de France de basket a débarqué au Pavillon Gabriel situé dans les jardins des Champs Élysées, aux alentours de 16h. Tour à tour les Bleus et le staff ont été salués par le parterre de journalistes présents pour ce point de presse. Jean-Pierre Siutat, le président de la FFBB, a d'abord pris la parole et n'a pas hésité à pousser deux coups de gueule. Le premier sur l'absence médiatique de la Coupe du Monde sur les chaînes publiques :

"Ce championnat du monde est une compétition internationale gérée par la FIBA. Elle vend les droits, elle a fait le choix de les commercialiser par lots. Canal+ a été le diffuseur de cette Coupe du Monde, elle a racheté les droits, c’est donc normal qu’elles les gèrent et les exploitent. En France, il y a ce qu'on appelle le décret TSF, qui oblige à ce qu'à partir d'un certain niveau de compétition, ces rencontres deviennent publiques. Je me bats depuis un bon bout de temps pour qu’on puisse descendre le niveau de l’ouverture vers les chaines publiques, c’est-à-dire les quarts de finale des grandes compétitions. Force est de constater que nous n'avons pas été suivis. Les chaînes publiques ne s'intéressent pas à nous et nous sommes les premiers à le regretter. Tout comme je regrette que le décret TSF ne soit pas modifié. On aurait mérité d'être diffusé pour la rencontre contre les États-Unis. Ça aurait eu plus de gueule. »

Le second coup de gueule porte sur l'abandon de soutien politique. Aucun membre du gouvernement français n'a été vu en Chine. De quoi agaçer le président de la FFBB. On peut regretter notamment l'absence de Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, sans doute trop occupée par le dossier de l'homophobie dans les stades de football.

"On est là-bas (en Chine) depuis le 21 août, on a fait une grosse préparation, j'ai eu l'occasion d'aller au congrès mondial où on a été reçu par le président chinois Xi Jinping. Beaucoup de chefs d'États ou des représentants du plus haut-niveau se sont déplacés en Chine pour suivre cette Coupe du Monde. La FIBA nous a quand même demandé pourquoi la France n'était pas représenté au niveau du gouvernement. On me demandait où étaient les représentants français ! Je ne suis pas du tout satisfait. On mérite un autre éclairage"

"Je ne vais pas rentrer dans ce débat mais le basket derrière le foot, est le deuxième sport universel, analysait Vincent Collet, le sélectionneur. La coupe du monde de rugby qui commence dans quelques jours, ça ne concerne que peu de monde (20 nations). Nous, le basket, ça se joue partout. Rien qu'en Chine, il y a 300 millions de pratiquants."

Une Coupe de Monde de rugby qui sera diffusée dans son intégralité sur TF1. Ce qui laisse rêveur...

Au Pavillon Gabriel (Paris, VIIIe arrondissement),

17 septembre 2019 à 15:07
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE SANSON
Alexandre Sanson
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.