ÉQUIPE DE FRANCE


BORIS DIAW À LA RETRAITE : MERCI PRÉSIDENT !

Boris Diaw
Crédit photo : FIBA

Joueur historique du basketball français, Boris Diaw a annoncé sa retraite à 36 ans.

C'est sur son catamaran, avec lequel il sillonne les mers, que Boris Diaw a annoncé sa retraite sportive aux côtés de ses coéquipiers et amis de toujours, Tony Parker et Ronny Turiaf. A 36 ans, "Babac", "3D" ou "Le Président" quitte donc le basketball professionnel.

L'or en Bleu, la bague en NBA

Il aura joué son dernier match au haut-niveau avec l'équipe de France, qui lui est si chère, en Russie début juillet. L'Aquitain compte un total de 247 sélections, comme sa mère, Elisabeth Riffiod, légende du basketball féminin français. Suite à sa médaille en équipe de France U18 à Zadar en 2000, Boris Diaw n'a jamais trahi les Bleus. Au final, il a cumulé cinq médailles (le bronze à l'Euro 2005, l'argent à l'Euro 2011, le bronze au Mondial 2014, le bronze à l'Euro 2015 et bien sûr l'or à l'Euro 2013). Un palmarès iréel quand on sait que les Français ne gagnaient jamais sur la scène internationale par le passé.

Son talent, sa science du jeu, sa capacité à élever son niveau ou plutôt à l'atteindre dans les moments difficiles a été utile aussi en sélection nationale qu'en NBA, championnat où il a évolué sans discontinuité entre 2003 et 2017. Révélé sur place aux Phoenix Suns, avec qui il a fini MIP (meilleure progression) en 2005/06, il a ensuite longtemps frustré. Boris Diaw n'a jamais eu l'air de forcer sa nature. Pire, sa propension à prendre du poids n'a pas toujours été comprise ou acceptée. Autrefois si svelte et athlétique, au point qu'il pouvait jouer meneur de jeu, Boris Diaw s'est finalement transformé en véritable intérieur, avec toujours sa magnifique vision du jeu. Des qualités qui ont été grandement mises en valeur du côté des San Antonio Spurs. Avec la franchise texane, il a atteint une première fois les finales NBA aux côtés de ses compatriotes Tony Parker et Nando De Colo en 2013. De retour en finale la saison suivante, Boris Diaw a témoigné de son talent à la terre entière en faisant du Boris Diaw, à savoir tout faire sauf scorer à outrance. Avec 6,2 points, 8,6 rebonds et 5,8 passes décisives en moyenne sur la finale, il aurait presque pu terminer MVP des finales.

Un personnage unique au monde

Et comme Boris Diaw est un original dans le monde aseptisé du sport professionnel, ce n'est pas en tant que joueur NBA qu'il a terminé sa carrière. Il est venu jouer une dernière saison en France, chez les Levallois Metropolitans, pour son ami et ancien coéquipier Frédéric Fauthoux, devenu entraîneur. Un dernier tour de route pour le plaisir du public français, qui a notamment pu apprécier son tir de la victoire à Bourg-en-Bresse, célébré de manière très humble. L'humilité, la discrétion, l'intelligente, ses particularité (sa machine à café, ses réponses à la presse si inattenues)... Au delà de ses performances sur le terrain, Boris Diaw manquera au basketball français.

Alors merci pour tout, Boris Diaw.

06 septembre 2018 à 23:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
Coaching