ÉQUIPE DE FRANCE

CHAMPIONNE D'EUROPE, L'ÉQUIPE DE FRANCE U17 FÉMININE DÉBUTE SON MONDIAL AUJOURD'HUI

EdF U17F
Crédit photo : Olivier Martin

Début des hostilités du championnat du Monde U17 féminin ce samedi après-midi pour la France qui rencontre le Japon.

Tant chez les masculins que chez les féminines, l'équipe de France U17 a dominé le championnat d'Europe U16 l'an dernier. Iliana Rupert et ses coéquipières l'ont même survolé haut la main. Ce samedi après-midi, les Bleuettes s'attaquent à un nouveau défi, celui du Mondial U17 en Biélorussie. Premier entre-deux de la compétition contre le Japon aux alentours de 16h30, un match à suivre sur la chaîne Youtube de la FIBA.

Après être devenues championnes d'Europe U16 l'an dernier à Bourges - 100% de victoire avec un écart moyen de 17 unités -, la génération 2001 s'attaque à un nouvel objectif : celui de décrocher une médaille mondiale en U17. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Arnaud Guppillotte pourra s'appuyer sur un groupe relativement stable par rapport à l'an dernier : huit joueuses ont fait les deux campagnes dont les leaders Marine Fauthoux, Anaia Hoard, Kendra Chéry et surtout la MVP du dernier championnat d'Europe Iliana Rupert et la meilleure arrière l'an dernier, Zoé Wadoux

championne-d-europe--l-equipe-de-france-u16-feminine-debute-son-mondial-aujourd-hui1532172534.jpegElles tenteront d'imiter voire de faire mieux que les U17 masculins, récent vice-champions du Monde U17. © - FIBA

Les Bleuettes devront être sérieuses dès le début de la phase de poules face au Japon. Cette nation qui a toujours un jeu atypique, n'est autre que le vice-champion d'Asie U16. Les prochains adversaires seront la Colombie et enfin le pays organisateur, la Biélorussie. Comme pour leurs homologues masculins, si elles terminent en tête du groupe A, elles ne rencontreront l'ogre étasunien qu'en finale.

Ilian Rupert plus que jamais leader de sa génération

La fille du regretté Thierry Rupert semble encore avoir du galon cette saison avec le Centre fédéral en Ligue féminine 2 (LF2). À tout juste 17 ans - elle les a fêté le 12 juillet dernier - celle qui a été partenaire d'entraînement de l'équipe de France A, avec Marine Fauthoux, tournait à 12,6 points à 48% de réussite aux tirs et 7 rebonds pour 14,2 d'évaluation en 27 minutes avec le CFBB.

En préambule de la compétition, la FIBA a dressé un portrait de la nouvelle joueuse de Bourges (à lire ici) :

C'était une sensation incroyable que de gagner à la maison [l'EuroBasket U16 l'an dernier à Bourges, ndlr), ce n'est pas quelque chose donné à tout le monde. Je pense que ça restera gravé en moi pour la vie. Nous sommes matures et nous savons que nous avons un super potentiel mais nous avons aussi conscience que ce seul titre n'est pas suffisant. Nous essayons toujours de nous surpasser nous-mêmes pour être meilleur qu'hier : nous sommes des compétitrices.

Je suis très contente et fière de participer à ce championnat du Monde U17. C'est une énorme opportunité pour nous. J'espère que nous serons prêtes à produire notre vrai jeu en Biélorussie. Nous prenons toujours les matchs les uns après les autres sans sous-estimer un adversaire. Je pense que c'était notre force l'an dernier et j'espère que ça va continuer cette année. Dans ce type de compétition, aucun match ne se ressemble et nous devons être prêtes à tout.

Avant toute chose, nous sommes une équipe défensive. C'est notre marque de fabrique et nous nous appuyons dessus en toute circonstance. D'un point de vue offensif, nous sommes polyvalentes : nous possédons des joueuses qui peuvent shooter, pénétrer, jouer dans la peinture, créer pour les autres. Je crois que cette polyvalence est l'une de nos plus grandes forces.

Je joue au poste 4 et 5 et je peux aussi jouer dos au panier et y faire face. Je peux tirer à 2-points ou 3-points. Quand je m'entraîne, j'insiste sur l'aspect physique afin d'être capable de m'exprimer convenablement. J'ai besoin d'un haut niveau d'intensité. C'est donc l'un des domaine sur lequel je dois travailler y je suis focalisé dessus.

Cette compétition est à suivre avec attention puisqu'on pourrait retrouver bon nombre de joueuses et notamment de Françaises de cette génération 2001 lors des JO 2024 de Paris.

Le calendrier :

  • 21 juillet : France vs Japon
  • 22 juillet : France vs Colombie
  • 23 juillet : France vs Biélorussie

championne-d-europe--l-equipe-de-france-u16-feminine-debute-son-mondial-aujourd-hui1532175710.jpegElles sont prêtes ! © - FIBA.

 

21 juillet 2018 à 13:55
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THÉO QUINTARD
Plus qu'un simple ballon orange, le basket est inscrit dans mon ADN.
Théo Quintard
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
17 octobre - 02h00
Boston Celtics
Philadelphia 76ers
17 octobre - 04h30
Golden State Warriors
Oklahoma City Thunder
17 octobre - 09h30
Golden State Warriors
Oklahoma City Thunder
17 octobre - 10h00
Ulm
Monaco
17 octobre - 11h00
Boston Celtics
Philadelphia 76ers
Coaching