ÉQUIPE DE FRANCE

D’UN SOUFFLE, LA FRANCE L’EMPORTE CONTRE LA CHINE EN AMICAL AVANT L'EURO

EDF
Crédit photo : Guillaume Poumarede

Pour son dernier match de préparation avant l’Euro (27 juin – 7 juillet), la France s’est imposée à la dernière seconde face à la Chine (73-70) au Kindarena de Rouen.

Sous les yeux de Tony Parker, Nicolas Batum ou encore de Marie-Sophie Obama, l’Equipe de France féminine qui enregistrait le retour à la compétition de Sandrine Gruda (3 points à 1/7 aux tirs et 5 rebonds), a sérieusement galéré face à la Chine. 

Le départ est compliqué pour les Bleues après 10 minutes. Pas assez dure, manquant d’intensité, les Françaises paient cash leur bien mauvaise entame (13-20) avec un affreux 4/16 à 2 points. Les Chinoises ont déjà marqué 9 points en contre-attaque. À cheval entre le 1er et 2e quart-temps, les Asiatiques passent un 13-0 (de 13-10 à 13-23, 12e). Une Equipe de France naïve sur certaines séquences défensives et qui ne bouge pas assez rapidement le ballon. Marine Johannes a beau sonner la révolte avec deux paniers longue distance de suite (28-31, 18e), les joueuses de Xu Lin-Min - pourtant pas extraordinaires… - sont devant à la pause (28-33, 20e) malgré 18 balles égarées.

Et Hartley Bri(ll)a en fin de match...

Les problèmes défensifs ne sont toujours pas réglés à la reprise. Les Chinoises dominent outrageusement la bataille du rebond (33 à 18 après 30 minutes, 43 à 26 au final) à l’image de Li Yue-Ru (11 en 22 minutes), et font toujours la course en tête (42-49, 27e). Valérie Garnier avait beau souffler, se retourner vers ses assistants pour chercher des solutions, rien ne change. Les joueuses de l’Empire mènent 45-54, 30e.

La France commence à se réveiller dans ce dernier acte. Marine Fauthoux, Alexia Chartereau relancent les Bleues à l’énergie (56-59, 35e). Mais Liu Jia-Cen affiche beaucoup de sérénité, de sang-froid pour maintenir son équipe devant (59-66, 37e). La hargne, la vision de jeu de Bria Hartley (5 points consécutifs) allaient permettre à la France d’égaliser à 30 secondes de la fin (70-70 sur un "and one". À 0,7 seconde du terme de la rencontre, à 3 points, la franco-américaine fait exploser le Kindarena. La France signe un hold-up face à de vaillantes Chinoises (73-70) alors qu’elle n’avait plus mené depuis la 5e minute de jeu.

Une victoire au final certes, mais inquiétant à quelques jours de l’Euro. Même si on peut dénoter une certaine force de caractère des coéquipières de Sandrine Gruda. Bien que battues dans la bataille du rebond, les Bleues ont fini par l'emporter. Bria Hartley a été logiquement élue MVP de la rencontre avec 19 points à 8/11 aux tirs.

À Rouen,

23 juin 2019 à 21:32
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE SANSON
Alexandre Sanson
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.