ÉQUIPE DE FRANCE

DÉJÀ QUALIFIÉE POUR LE MONDIAL, LA FRANCE TOMBE EN FINLANDE

Wilson Albicy
Crédit photo : FIBA

Sans pression mais non sans ambition, la France a fini par céder en Finlande 76-69, la faute à un Jamar Wilson des grands soirs.

La première surprise de ce match est la titularisation à 17 ans de Théo Maledon, non pas comme meneur comme il a l’habitude à l’ASVEL mais en tant qu’arrière. Après cinq tentatives manquées des Bleus, Amath M’Baye débloque le compteur de loin (3-3, 3e) même si les Finlandais ne sont pas plus en réussite, crispés par l’enjeu. Plein de sang-froid, le prospect villeurbannais inscrit ses tous premiers points de sa carrière en sélection, là aussi de loin (6-6, 4e). Sous les panneaux, Mathias Lessort (11 points à 3/10 et 10 rebonds) se bat, domine ses adversaires mais manque de réussite. Les Français font le choix de s’appuyer sur leur adresse extérieure, avec réussite (4/8) et mène logiquement au score (6-12, 7e). La maladresse est au rendez-vous dans ce premier quart-temps (28,5 % pour la Finlande, 22,2 % pour la France). Jamar Wilson, ancien joueur de Rouen et Nanterre, égalise sur lancer-franc à la dernière seconde (14-14, 10e) après une faute d’Ousmane Camara sur son tir. Vincent Collet a déjà fait entrer 11 joueurs sur 12.

La Finlande prend l’avantage de ce match à la 12e minute par Alexander Madsen sur un lay-up sans opposition (18-17). Côté Français, on n’alterne pas suffisamment le jeu. Preuve en est, Amine Noua inscrit le premier panier à 2 points du match à la 13e minute. La rencontre commence à légèrement s’emballer en fin de première mi-temps, le pourcentage d’adresse remonte. Bouteille enchaîne 5 points de suite, Jamar Wilson et Juho Nehonen y vont de leur panier sous le panneau. Alors que les hommes d’Henrik Dettman avaient la dernière possession, Yakouba Ouattara intercepte et file au dunk pour permettre à l’Équipe de France de retourner au vestiaire avec un léger avantage (31-33, 20e). Entre la tension qui règne dans le camp finlandais et la jeunesse combinée au manque d’automatisme français, ce petit score à la pause est logique. Bonne nouvelle, les Bleus dominent largement leur adversaire aux rebonds (23 à 13).

Jamar Wilson, en feu, maintient la Finlande en vie

Le match continue sur le même rythme défensif de la 1ère mi-temps à l’image des 3 contres réalisés par les Bleus en l’espace de 4 minutes. Les Français ont beaucoup de mal en attaque et inscrivent leur premier panier après presque 5 minutes de jeu par l’intermédiaire d’Amine Noua, convertissant au passage le lancer bonus (37-37, 25e). Mais derrière, les deux anciens joueurs LNB, Wilson et Huff, donnent un petit avantage à leur équipe (44-39, 27e). Un écart qui se stabilise à dix minutes de la fin (53-48, 30e) grâce à un dernier triple de Sasu Salin. Les hommes de Vincent Collet ont déjà perdu 17 balles (contre 8), le manque d’automatisme se ressent.

Jamar Wilson prend le match à son compte et continue ses pénétrations comme il sait bien le faire. Et si ce n’est pas un tir, c’est sur lancer-franc (11/11 ce soir) que le meneur naturalisé enquille les points et donne 10 points d’avance à sa sélection (62-52, 34e). Les Bleus balbutient en attaque et commettent des fautes offensives. Malgré ce passage à vide, aucun relâchement n'est à signaler. Amine Noua (19 points à 7/11 aux tirs et 4 rebonds en 21 minutes) permet à la France de ne pas être trop décroché en se montrant efficace dans cette rencontre. Lahaou Konaté débloque son compteur à l’angle zéro et à 45 degrés pour ramener l’équipe à quatre longueurs (66-62, 37e). Sauf que Wilson est irrésistible et copie colle ses actions depuis le début du match par des feintes, des prises de vitesse puis des finitions lay-up (70-64, 38e). De quoi faire chavirer l'Espoo Metro Arena, à guichet fermé. Comme un symbole, le dernier panier du match sera inscrit par l'homme de ce match. Score final : 76-69. Le meneur termine à 29 points (dont 11/11 sur la ligne), 4 rebonds et 6 passes pour 32 d’évaluation.

Cette victoire permet à la Finlande de conserver l’espoir d’une qualification à la Coupe du Monde. L’équation est simple pour eux, battre la Russie dimanche. Quant à la France, elle affrontera la République Tchèque à Rezé ce même jour. L’enjeu de ce match sera de conserver la 1ère place. Pour rappel, à l’aller, les Bleus l’avaient emporté de 14 points. Dans tous les cas, ils devront être plus inspirés en attaque que ce soit en terme d'adresse (40%) que dans la conservation du ballon (21 ballons perdus).

21 février 2019 à 20:10
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE SANSON
Alexandre Sanson
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.