ÉQUIPE DE FRANCE

DES BLEUETS VAINQUEURS MAIS PAS ENCORE CONVAINCANTS

Sekou Doumbouya EdF U18
Crédit photo : FIBA Europe

L'équipe de France U18 masculine a débuté l'EuroBasket par une courte victoire contre la Russie (53-48).

Ce vendredi à Samsun en Turquie, l'équipe de France U18 masculine a entamé l'EuroBasket sans briller mais en assurant l'essentiel, la victoire. Les Bleuets ont fait la course en tête contre la Russie et ont fini par s'imposer 53 à 48, après une deuxième mi-temps plus que poussive (21-28).

Face à une équipe russe dotée de joueurs extérieurs plutôt grands et rapides, comme Agasiy Tonoyan (18 points à 8/18, 7 rebonds et 3 passes décisives pour 19 d'évaluation en 35 minutes), l'équipe de Tahar Assed-Liegeon s'est fait surprendre en début de rencontre (5-8). Mais l'impact physique, la taille, la vitesse de course et la verticalité française a pris le dessus.  Frank Ntilikina a notamment réussi deux gros contres en contre-attaque pour éviter d'encaisser  des paniers faciles supplémentaires. Les Russes ont commencé à changer la trajectoire de tous leurs tirs. Et les Bleuets, dominateurs également au rebond (56 prises à 40 au final), sont passés devant puis ont accentué l'écart. Malgré leur difficulté sur attaque placée et déjà 16 balles perdues, ils comptaient 12 points d'avance à la pause avec 10 points du joueur de Gravelines-Dunkerque Adam Mokoka (8 points à 3/6, 9 rebonds, 3 passes décisives et 4 balles perdues pour 16 d'évaluation en 26 minutes), redoutable en transition.

30,9% de réussite aux tirs

Au retour des vestiaires, on pensait que les Français allaient faire l'écart. C'est ce qui semblait se passer (36-22 à la 23e) au tout début du troisième quart-temps. Mais les Français ont baissé de concentration et d'intensité en défense et les Russes ont mis quelques tirs extérieurs pour rester au contact. L'alternance défense de zone / défense individuelle a eu du mal à être gêrée par des Français sans solutions. Ils ne menaient ainsi plus que 44-35 à la fin du troisième quart-temps.

Le pire n'était pourtant pas passé. Auteur de sa quatrième faute, Frank Ntilikina devait encore quitter ses coéquipiers prématurément, lui qui a joué moins de 15 minutes au final. Sekou Doumbouya, précieux dans le combat (10 rebonds en 30 minutes) et en défense sur Vladislav Sharatov, peinait pour marquer (2/11 aux tirs). Les Russes se rapprochaient encore (50-46) mais leurs dernières tentatives à 3-points ne rentraient. De retour sur le parquet pour gérer la pression, Frank Ntilikina (8 points à 2/6, 3 rebonds et 2 contres pour 8 d'évaluation en 15 minutes) terminait la rencontre avec un 3/4 aux lancers francs, permettant aux Bleuets de l'emporter de 5 points (53-48).

Avec 24 balles perdues et seulement 30,9% de réussite aux tirs (3/21 à 3-points), l'équipe de France n'a pas entamé de la meilleure des manière l'Euro 2016. Mais elle ne s'est pas tirée une balle dans le pied pour autant en assurant la victoire. La victoire est impérative de samedi contre la Slovénie avant d'affronter la Serbie dimanche. Car il faut terminer dans les deux premières places du groupe pour se qualifier en quart de finale.

16 décembre 2016 à 18:38
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.