ÉQUIPE DE FRANCE


DOUBLE-CHAMPIONNE D'EUROPE, LA GÉNÉRATION 98 VA-T-ELLE ATTEINDRE LE DERNIER CARRÉ ?

Bathiste Tchouaffé France U20 2018 FIBA
Crédit photo : FIBA

L'équipe de France U20 masculine affronte la Serbie en quart de finale de l'Euro ce jeudi.

Championne d'Europe U16 en 2014, championne d'Europe U18 en 2016. Sur le plan européen, la génération 1998 est pour le moment à 2/2.

Mais cette année, à l'image de l'Euro U20 en 2008 pour la génération 1988, son visage a bien changé. Les trois meilleurs marqueurs français de l'Euro U18 - Frank Ntilikina (17,2 points), Sekou Doumbouya (15,2) et Adam Mokoka (12,2) - ne sont pas là, pas plus que Killian Tillie (MVP de l'Euro U16 2014 et leader des Bleuets l'été dernier au Mondial U19) ou Renathan Ona Embo (sélectionné avec un an d'avance aux Euros U16 et U18 en 2013 et 2015).

Les anciens "second-rôles" s'imposent

Les clés de l'équipe ont été données à d'autres joueurs. Poste 3 long et athlétique très fort sur transition et en défense, Digué Diawara devient peu à peu efficace sur demi-terrain de l'autre côté du terrain. Mais c'est surtout Bastien Vautier, seul joueur U20 de l'équipe à avoir eu un gros rôle chez les pros pour le moment, qui est le joueur le plus impactant de l'équipe depuis le début de la compétition. Outre ces deux-là, le capitaine Bathiste Tchouaffé dans un bon jour, peut faire parler son adresse. Quant à Abdoulaye Ndoye, en sortie de banc, il est à l'image de Digué Diawara un féroce défenseur, long et agile. Capable de créer également, il a quelque peu du mal à finir. S'il passe ce cap, il sera une grosse plus value pour l'équipe de Jean-Aimé Toupane. Surtout, l'équipe de France peut faire parler son impact physique. A l'image du deuxième et troisième quart-temps contre le Monténégro en huitième de finale, les Bleuets peuvent devenir asphyxiant, avec une grosse présence au rebond. Le U19 Timothé Bazille a par exemple imposé son fort impact physique mercredi. Parmi les points positifs du huitième de finale, le faible nombre de balles perdues (10). En poule, les Bleuets avaient donné trop de ballons à leurs adversaires. Il faudra confirmer ces progrès ce jeudi en quart de finale de l'Euro contre la Serbie (entre-deux à 18 heures).

La Serbie invaincue

L'an passé, c'est l'adresse d'un Elie Okobo déchaîné qui avait permis aux Bleuets de sortir ces mêmes Serbes en quart de finale. Cette année, le talent offensif étant moins évident, les Français devront afficher une dureté défensive de tout instant pour être les premiers à battre des Serbes qui sont à 4 victoires en 4 matchs pour le moment dans la compétition. Il faudra notamment arrêter la paire Aleksandar Aranitovic - Andrija Marjanović dans l'aile, ainsi que Borisa Simanic à l'intérieur. Il est nécessaire de rappeler que la Serbie a eu un tableau plutôt facile jusqu'ici, affrontant l'Islande, la Suède et la Roumanie. Face à l'Italie, demi-finaliste (contre la France) en U18 et finaliste du Mondial U19 l'an passé, la Serbie ne l'a emporté que d'un point (79-78).

En cas de succès, la génération 98 (bien aidée par les 99, avec Bazille, Février et Blanc) basculerait dans le dernier carré. Elle montrerait ainsi qu'elle ne dépend pas que de quelques joueurs et qu'elle a acquis une culture de la gagne durant ces cinq années de campagnes internationales.

Le match est à voir ici à partir de 18 heures

19 juillet 2018 à 12:50
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
Coaching