ÉQUIPE DE FRANCE

ENDENE MIYEM, LE FACTEUR X D'UNE ÉQUIPE QUI A DE LA MARGE

Endene Miyem Equipe de France à l'EuroBasket
Crédit photo : FIBA Europe

La France a deux jours de repos avant d'abord la phase finale de l'EuroBasket. L'occasion de tirer les premiers bilans.

A la fin du premier tour, la Française avec la meilleure évaluation n'est ni Céline Dumerc, ni Diandra Tchatchouang mais ... Endene Miyem (1,88m, 29 ans). L'intérieure est la meilleure scoreuse de l'équipe de France (13,7 points par match) mais également la troisième rebondeuse (5 rebonds par match). On ne l'attendait pas forcément à ce niveau, mais c'est bien la joueuse de Schio qui s'illustre le plus. Avec 28,5 minutes par match, elle a le temps de jeu le plus important. Plutôt surprenant mais un vrai atout pour la France. Elle est le symbole d'un important vivier tricolore. Car si elle prend ses responsabilités, toutes les joueuses apportent une plus-value. Alexia Chartereau est celle qui a le moins foulé le parquet tchèque, mais la jeune joueuse de Bourges joue quand même 7 minutes. Sept joueuses marquent plus de cinq points par match et elles sont toutes au-dessus de 2 points. Une force selon Valérie Garnier. C'est le symbole d'un collectif qui marche. Un collectif bien huilé puisque les Bleues sont en tête au nombre de passes décisives. Et malgré quelques difficultés, c'est la deuxième meilleure attaque du championnat. Presque un paradoxe tant les coéquipières de Marine Johannes semblent avoir une marge de progression importante. La sélectionneuse l'avoue.

« Contre la Grèce, on gagne de sept points en prenant 15 tirs de moins. On a de la marge, mais on joue à se faire peur. »

Le constat est le même défensivement. Olivia Epoupa est numéro 1 au classement des interceptions, Héléna Ciak, troisième à celui des contres. Mais l'équipe encaisse 62 points de moyenne. Plus que la Turquie ou l'Espagne, autres qualifiés pour les quarts. La faute aux rebonds. C'est Céline Dumerc qui en a pris le plus pour la France (5,7). Et dans ce secteur, l'équipe se retrouve au niveau de pays comme la Lettonie, l'Ukraine ou la Slovénie. Pour espérer aller au bout, il faudra hausser son niveau de jeu dans ce domaine. Une situation dont la sélectionneuse est consciente. Autre secteur de jeu où le bât blesse : les tirs à 3-points. La France a le deuxième plus mauvais pourcentage du plateau. Il reste trois matchs jusqu'au titre. Autant d'occasions de continuer à progresser.

 

à Prague, Nicolas Kohlhuber

20 juin 2017 à 19:16
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.