ÉQUIPE DE FRANCE

EURO U18 (M) : DOUCHE FROIDE POUR LES BLEUETS

Euro U18 (M) : Douche froide pour les Bleuets
Crédit photo : FIBAINTIME

L'équipe de France U18 a connu sa première défaite de l'Euro face à une séduisante équipe de Serbie 75-64.

Après une première mi-temps hésitante, les hommes de Tahar Assed-Liégeon ont flanché au retour des vestiaires face à une formation qui leur avait également causé beaucoup de soucis en match de préparation (unique défaite des Bleus). Déjà qualifiés pour les quarts de finale, les Français devront montrer un tout autre visage mercredi pour conclure le second tour.

Dès les premiers instants, les Serbes annoncent la couleur en imposant leur propre rythme au match. Jonathan Jeanne fait parler ses centimètres dans la raquette des deux côtés du terrain, mais les Français peinent à installer véritablement leur jeu. Ils prennent toutefois les commandes à la fin du premier quart-temps, notamment grâce à deux réussites à 3 points de Frank Ntilikina et Luc Loubaki, là où les Serbes sont restés bloqués à 0/5.

Approximations avant la panne sèche

Plus intenses en défense, les Français trouvent des solutions alternatives en attaque, montrant toute la richesse de leur effectif. Darel Poirier s'impose sous le cercle, tandis que l'abattage de Carl Ponsar fait beaucoup de bien à une équipe qui se cherche encore. Mais alors qu'un tir à 3 points de Renathan Ona Embo offre 7 longueurs d'avance aux Bleus, ceux-ci connaissent une petite crise passagère en attaque et encaissent un 10-0. Un peu trop gourmands, les Français perdent plusieurs ballons précieux mais deux tirs longue distance consécutifs de Bathiste Tchouaffé sauvent la mise du camp bleu qui conserve la tête (38-35).

Mais à force de jouer avec le feu, les Français vont finir par se brûler. Alors qu'ils profitent habituellement du début de troisième période pour imposer leur pression défensive, ils se laissent cette fois totalement déborder par l'adresse serbe. Invisible jusque-là, Stéphane Gombauld sort de sa tanière pour marquer deux paniers intérieurs, mais ce seront les deux seuls des Bleus sur toute la période ! En face, les joueurs serbes sont complètement libérés après une première mi-temps où ils n'avaient pu cumuler qu'un 2/12 à longue distance. Absents en défense et peu inspirés en attaque, les Français sont surclassés et affichent un débours de 15 longueurs avant l'ultime période (43-58).

Des Bleus sans défense

Tahar Assed-Liégeon tente un dernier coup de poker en proposant une défense de zone, mais les Serbes continuent de sanctionner derrière l'arc pour tuer dans l'oeuf chaque tentative de retour au score. Loubaki et Gombauld ne ménagent pas leurs efforts et les Français ont le mérite de se battre jusqu'au bout, mais c'est insuffisant pour faire douter une équipe serbe parfaitement en place. Les Bleus ne passeront jamais sous la barre des 10 points points d'écart et doivent s'incliner logiquement.

Après un début de parcours idyllique, l'équipe de France a connu un gros coup d'arrêt aujourd'hui. Totalement dominés lors des 20 dernières minutes de jeu, ils ont aussi manqué de concentration et de rigueur, en témoignent plusieurs lay-ups galvaudés et un très faible 9/22 aux lancers-francs. Stéphane Gombauld termine meilleur marqueur et rebondeur de son équipe (13 points et 9 rebonds) mais n'a jamais pesé sur le match comme il avait pu le faire depuis le début de la compétition. Bathiste Tchouaffé ajoute 12 points et Luc Loubaki 11.

Ce revers n'est cependant pas rédhibitoire pour les Français qui joueront mercredi leur dernier match du second tour face à une équipe d'Allemagne particulièrement dangereuse. Une bonne occasion de se refaire la cerise avant le grand rendez-vous des quarts de finale en fin de semaine et de mettre de côté ce faux-pas.

28 juillet 2015 à 17:57
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT THIOLLIÈRE
Tombé sur un ballon orange dès ma naissance, il ne m'a plus jamais quitté. Avec lui, c'est pour la vie.
Vincent Thiollière
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.