ÉQUIPE DE FRANCE

EURO U20 (F) : LES BLEUETTES TOUJOURS PARFAITES

Euro U20 (F) : Les Bleuettes toujours parfaites
Crédit photo : FIBAMiguel Enriquez

Avant de se concentrer enfin sur son quart de finale, l'Equipe de France féminine U20 avait un dernier match à jouer ce mercredi soir au deuxième tour de l'Euro à Lanzarote (Canaries).

Opposées à la Russie, les Bleuettes ont de nouveau été irrésistibles et l'ont emporté sur le score de 72 à 44, sous l'impulsion d'une grande Marine Johannès (17 points et 4 passes). Définitivement premières de leur groupe, elles joueront vendredi en quarts contre l'Italie et sont surtout assurées de ne pas jouer l'Espagne - autre équipe invaincue - avant la finale.

C'était un vrai test et les Bleuettes l'ont finalement passé haut la main. Cependant, si l'ampleur du score va dans ce sens, elles ont d'abord eu du fil à retordre face à des Russes qui ne s'étaient inclinées qu'une seule fois dans cet Euro (contre la Lettonie il y a deux jours). Après avoir subi dans les premières minutes (9-11, 9e), les Bleuettes accéléraient jusqu'au quart d'heure de jeu (23-14, 16e), grâce à une marque bien répartie. Mais les Tricolores perdaient soudainement le fil en fin de deuxième quart-temps. Durant les quatre dernières minutes du premier acte, elles accumulaient les mauvais choix offensifs, perdaient 4 de leurs 10 ballons du soir et ne marquaient que deux points (aux lancers). En face, la Russie refaisait son retard et passait même en tête à la pause (25-27), sur un trois-points au buzzer de sa meneuse Elizaveta Komarova (9 de ses 15 points à 6/11 à mi-match).

Divine Marine Johannès

A la reprise, on pensait que la partie était définitivement revenue à l'équilibre (32-33, 24e) et que les partenaires d'Aby Gaye (10 points, 7 rebonds, 2 passes et 2 interceptions) allaient devoir longuement batailler pour aligner une sixième victoire. Mais Marine Johannès ne voulait pas plus attendre. Durant cinq minutes de folie pour conclure le troisième quart-temps (série de 21-4), la leader des Bleuettes jouait un récital et gagnait ce match presque à elle toute seule. La meilleure arrière de l'Euro U18 en 2013 alignait deux tirs primés coup sur coup pour faire l'écart (41-33, 27e), punissait une énième maladresse russe (24 balles perdues !) grâce à sa vitesse en contre-attaque (45-33), puis délivrait à Clarince Djaldi-Tabdi (10 points) une merveille de passe laser qui traversait toute la défense adverse (47-34, 29e). Pas encore assez satisfaite de son oeuvre, elle plantait un long trois-points sur le nez de sa défenseur avant le buzzer des trente minutes (53-37). Touche finale et impitoyable de sa grosse performance réalisée dans ce troisième quart-temps, durant lequel elle a fait mouche quatre fois derrière l'arc et marqué 14 points, soit la moitié de ceux son équipe dans la période (remportée 28 à 10 !).

Marine Johannès se retirait alors définitivement de la partie, avec le sentiment du devoir pleinement accompli : 17 points à 6/11 dont 5/10 à 3-points, 4 passes, 3 rebonds et 3 interceptions, 1 contre (et 1 balle perdue) en 21 minutes. Mises sur orbite, ses coéquipières continuaient d'accroître l'avance tricolore et la portait au final à +28 (72-44). Efficaces sur contre-attaque (16 points à 2) et suite aux nombreuses balles perdues adverses (19 points, contre 5), les Bleuettes ont livré une démonstration totale des deux côtés du terrain en deuxième mi-temps, la remportant sur le score de 47-17. L'Equipe de France termine ainsi première du groupe E (5v-0d) et invaincue avec six victoires dans la musette après les phases de poule.

L'Italie en quarts, méfiance...

Par conséquent, elle aura droit à des nations plus abordables en quarts puis surtout en demie ; et ne pourrait croiser la route des hôtes espagnoles qu'en finale. Elle aussi invaincue dans la compétition, l'Espagne est revancharde sur ses terres après avoir été destituée de sa couronne l'an dernier par les Bleuettes au bout d'une finale acharnée. Le chassé-croisé entre la France et sa meilleure ennemie continue donc à distance. Deuxième attaque et deuxième défense, l'équipe ibérique de Leticia Romero (10,2 points, 5,3 rebonds et 3,5 passes) a remporté ses six matchs avec un écart moyen de 21,3 points d'avance. Tandis que l'Equipe de France de Marine Johannès (12 points, 3,2 rebonds et 2,5 passes) a fait de même avec... 21,7 unités d'avance, en grande partie grâce à une défense de fer (41,5 points encaissés). Mais on est encore loin des retrouvailles (attendues) entre les deux nations favorites de la phase finale.

Au prochain tour, l'Equipe de France devra affronter l'Italie, qui a composté son billet in extremis ce mercredi grâce à son succès sur la Belgique (48-46). Une qualification directe acquise sur une claquette au buzzer d'Elisa Penna (à voir en vidéo ici). Membre de la génération 1995, l'ailière transalpine a guidé l'Italie à la médaille de bronze en U16 en 2011, a été doublement médaillée chez les U20 lors des deux derniers Euros (argent puis bronze) et a même été élu dans le meilleur Cinq de la compétition l'an dernier. Par ailleurs, il reste également quatre autres joueuses de l'équipe qui était ressortie bronzée il y a un an chez elle à Udine. La future menace des Bleuettes pourrait également venir de l'intérieure Cecilia Zandalasini (1996), habituelle leader de la Squadra Azzura chez les jeunes et notamment chez les U16 (bronze en 2011 avec une place dans le Cinq idéal, argent en 2012 avec le titre de MVP). Attention donc à cette équipe italienne qui a prouvé son talent ces dernières années sur la scène européenne. Quart de finale ce vendredi à 15 heures.

Le programme des quarts de finale (vendredi) :

  • 15h00 (HF) : France (E1, 5v-0d) vs Italie (F4, 2v-3d)
  • 17h15 : Pays-Bas (F2, 3v-2d) vs Slovaquie (E3, 3v-2d)
  • 19h30 : Espagne (F1, 5v-0d) vs Pologne (E4, 2v-3d)
  • 21h45 : Russie (E2, 3v-2d) vs Portugal (F3, 2v-3d)
08 juillet 2015 à 23:19
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.