ÉQUIPE DE FRANCE

FÉBRILE PUIS SOLIDE, LA FRANCE S'IMPOSE EN BELGIQUE

Boris Diaw
Crédit photo : FIBA

Menée de 13 points à la mi-temps, l'équipe de France a eu une belle réaction d'orgueil pour venir à bout de la Belgique.  

Deux mi-temps, deux visages. La France s'est imposée vendredi soir à Anvers (59-70) avec les tripes après avoir totalement déjoué pendant vingt minutes. Après 16 minutes de jeu, les joueurs de Vincent Collet n'avaient inscrit que 16 points et semblaient totalement perdus sur le parquet, multipliant les pertes de balles et les shoots casse-croûte. En face, la Belgique en profitait sans forcément être géniale, portée par Retin Obasohan auteur de 9 points pour 12 d'évaluation à la pause. A mi-parcours, les Belges comptaient treize points d'avance (38-25).

Que s'est-il passé dans les vestiaires ? On ne le saura peut-être jamais. Une chose est sûre, les Bleus sont revenus sur le parquet avec le couteau entre les dents à l'image de ce dunk rageur d'Alain Koffi (voir ci-dessous) qui a apporté toute son expérience à cette jeune équipe de France. Vite pénalisé par les fautes en première période, Louis Labeyrie a haussé son niveau de jeu après le repos (12 points au final à 5/7 aux tirs et 5 rebonds pour 13 d'évaluation). Mais le vrai détonateur de la victoire française, c'est incontestablement Paul Lacombe (13 points à 4/7 aux tirs, 4 rebonds, 4 passes décisives, 1 interception pour 17 d'évaluation en 29 minutes). Grâce à deux tirs primés consécutifs, le Monégasque a permis à la France de prendre pour la première fois la tête au tableau d'affichage (38-39, 26e), la Belgique n'ayant pas inscrit le moindre panier lors des six premières minutes du troisième quart-temps.

La Belgique a bien tenté de réagir, reprenant momentanément l'avantage au début de l'ultime quart-temps (53-52, 33e). Mais c'était le chant du cygne de l'équipe coachée par Eddy Casteels puisque la fin de match allait être totalement à l'avantage des Bleus avec un Edwin Jackson retrouvant enfin de l'adresse (14 points à 6/15 aux tirs) et un Moustapha Fall de plus en plus convaincant (6 points et 6 rebonds pour l'ancien joueur de Chalon).

La France s'impose finalement de onze points et entame de façon positive les éliminatoires au Mondial 2019. Une victoire à confirmer dès lundi à Rouen contre la Bosnie-Herzégovine.  

24 novembre 2017 à 22:19
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
FABIEN DÉZÉ
Fabien Dézé
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.