ÉQUIPE DE FRANCE

JOFFREY LAUVERGNE N'EST PAS SÛR DE RÉPONDRE FAVORABLEMENT S'IL EST CONVOQUÉ EN BLEU

Joffrey Lauvergne équipe de France 2017
Crédit photo : Guillaume Poumarede

Joffrey Lauvergne est visiblement en froid avec quelqu'un en équipe de France.

En 2013, Joffrey Lauvergne était champion d'Europe à l'âge de 22 ans. Le pivot, qui pouvait alors se décaler au poste 4, était un aspirateur à rebonds, énorme dans l'énergie. Son expérience d'un an et demi (de début 2013 à juin 2014) au Partizan Belgrade l'avait transformé. Et surtout, lui a donné un statut de fort joueur intérieur européen. Un statut qu'il a monnayé auprès du BC Khimki Region dans la foulée puis en NBA où il a tenté vainement de s'installer, changeant trois fois de franchises (de Denver à Oklahoma City puis à Chicago et enfin San Antonio) en seulement trois ans. Le tour était fait, l'ancien joueur de l'Elan Chalon a décidé de revenir en Europe cet été, signant pour le prestigieux Fenerbahçe Istanbul.

Entre temps, Lauvergne a continué à porter le maillot Bleu chaque été (mondial 2014, Euro 2015, JO 2016 puis Euro 2017). Mais son rôle n'a pas changé, restant celui du pivot remplaçant, la faute en partie à l'éclosion de Rudy Gobert, joueur de premier plan mondial sur le poste 5 à l'heure actuelle. En Bleu, Joffrey Lauvergne semblait parfois avoir perdu son engagement de tout temps, à l'image de sa moyenne de rebonds, en baisse. A l'Euro 2017, malgré l'absence de Gobert, il a alterné le très bon et le moyen. Puis, pour les fenêtres de qualification à la Coupe du Monde 2018 en juin, il n'était pas là au contraire de la plupart des joueurs NBA et EuroLeague.

Une absence due en partie à la concurrence, devenue très dense - outre Gobert, Moustapha Fall et Vincent Poirier se sont imposés sur son poste -, mais visiblement également à des problèmes relationnels. Sans vouloir s'épancher, il ne les a pas cachés dans une interview accordée à Nicolas Baillou pour l'émission Buzzer diffsée sur RMC Sport lundi soir. Il a simplement dit qu'il n'était sûr de répondre favorablement s'il recevait une nouvelle convocation en équipe de France.

"Chaque personne réagit différemment. Parfois c’est mieux de ne rien dire plutôt que de dire ce qu’on pense", a-t-il comment, préférant ne pas aller plus loin dans ses explications.

06 novembre 2018 à 08:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
18 novembre - 11h00
Euro Féminin Qualificatifs : Roumanie / France
18 novembre - 18h25
Lyon-Villeurbanne
Le Mans
19 novembre - 13h00
Limoges
Nanterre
19 novembre - 15h00
Lyon-Villeurbanne
Le Mans
19 novembre - 23h30
Lyon-Villeurbanne
Le Mans
Coaching