ÉQUIPE DE FRANCE

L'ÉQUIPE DE FRANCE BUTE CONTRE UNE ESPAGNE INJOUABLE (64-88)

L'équipe de France bute contre une Espagne injouable (64-88)
Crédit photo : S Meunier

La marche était trop haute.

Face à une équipe d'Espagne largement au-dessus, des Bleus aux deux visages s'inclinent 64-88. La qualification pour les 1/8e de finale n'est pas encore acquise, elle passera par un succès jeudi contre l'Iran.

Pour sa 100e sélection, Ricky Rubio avait revêtu ses plus beaux habits. Le meneur de Minnesota réalise une entame de match parfaite, cumulant 4 points à 100%, 3 rebonds et 5 passes dès le premier quart-temps. De quoi mettre la Roja sur orbite (11-3, 4e minute). Mais la France ne subira pas le même sort que le Brésil qui, lundi, avait déjà perdu le match dès le premier acte (14-30). Antoine Diot enquille sept points d'affilée pour remettre les Bleus sur les bons rails. Il faudra un tir primé miraculeux au buzzer de l'inévitable Juan Carlos Navarro pour que les champions du Monde 2006 virent en tête à l'issue du premier acte (22-19).

Sans complexe face à l'ogre espagnol, l'équipe de France fait mieux que résister. Les Tricolores proposent une vraie opposition de qualité aux joueurs de Juan Orenga et la rencontre atteint des sommets d'intensité au cours du deuxième quart-temps. Malheureusement, malgré les efforts de Nicolas Batum sur la période, les Bleus perdent trop de ballons et souffrent à l'intérieur des deux côtés du terrain, face au duo Pau Gasol - Serge Ibaka. Le résultat ne se fait pas attendre, les hommes de Vincent Collet encaissent un premier éclat juste avant la pause. Leur belle première mi-temps n'est pas payée (44-34).

Si la France pouvait toujours espérer créer un exploit monumental, les espoirs des coéquipiers de Boris Diaw ont vite été douché dès le retour des vestiaires. En deux minutes, la Roja assomme la partie (54-38, 22e minute). Le temps de se remettre la tête à l'endroit, il est déjà trop tard. L'excellent passage de Thomas Heurtel n'y changera rien, les Bleus ont laissé passer leur chance. Surtout qu'au moment où ils tentent de réduire l'écart, ils n'arrivent pas à enchaîner les stops défensifs (65-50, 30e minute).

Injouable, la Roja déroule dans le money-time. Très au-dessus en terme d'intensité en fin de match, largement dominatrice dans la raquette avec un Serge Ibaka dans tous les bons coups et à créditer de shoots irréels, l'Espagne creuse l'écart face à des Bleus en panne d'adresse.

Le score final est anecdotique, les locaux s'imposent. Une bonne leçon pour l'équipe de France, destinée à retrouver la Roja en quart de finale... si tout se passe bien d'ici-là. Il faudra battre l'Iran jeudi pour définitivement valider le billet pour les huitièmes de finale. En se rappelant de la déconvenue de 2010 face à la Nouvelle-Zélande.

Par Alexandre Lacoste, à Grenade

03 septembre 2014 à 23:40
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.