ÉQUIPE DE FRANCE

LA FRANCE N'ARRIVE PAS À CONCLURE CONTRE LE CANADA

Crédit photo : FIBA

En fin de match, la France a été rattrapée par le Canada et s'incline (60-71). Les Bleues n'arrivent pas à terminer premières de la poule A et vont devoir passer par un barrage pour voir les quarts de finale. 

Valérie Garnier avait prévenu, pour tenir la dragée haute aux Canadiennes, il fallait élever le niveau de l'intensité défensive. Et ce plan a été appliqué à la lettre. Mais pas assez longtemps. Les défenses ont longtemps pris le pas sur les attaques. Dès l'entre-deux, les possessions s'étirent, limitant les opportunités de scorer. Mais malgré cela, la France réalise un début de match presque parfait. Comme un symbole d'une leçon bien retenue après le match contre la Corée du Sud. Marine Johannès, Olivia Epoupa et Endy Miyem marquent consécutivement à trois-points. Les Tricolores proposent un jeu beaucoup plus fluide et sans déchets qui prend de vitesse la défense adverse. Le cinq majeur français fait le travail, et quand le premier changement est réalisé par le staff français, l'écart est déjà de 7 points.

Le jeu en pénétration d'Olivia Epoupa (13 points, 7 rebonds, 3 passes décisives, 3 interceptions) fait beaucoup de mal à la défense canadienne qui ne sait pas sur quel pied danser face à la voltigeuse française. Les Canadiennes subissent les impacts dans les duels et commettent des fautes. Nirra Fields (5 points, 2 interceptions) est trop seule pour défendre sur les extérieures française. Les Canadiennes perdent confiance face à la défense française, Miranda Ayim rate même un double-pas tout fait. Les Nord-Américaines n'arrivent pas à marquer pendant cinq minutes et elles peuvent être heureuses de boucler les dix dernières minutes avec seulement 13 points de retard.

Une guerre défensive

En panne offensivement, les filles de Lisa Thomaidis mettent alors l'accent sur la défense. Une stratégie qui perturbe les Bleues offensivement, mais pas leur état d'esprit. En ne marquant que 5 points en 5 minutes, les filles de Valérie Garnier jouent une grosse partition défensive pour contenir les Canadiennes à 6 unités sur la même période. Tout le monde fait l'effort à l'image de Marine Johannès (7 points) qui provoque un passage en force d'Achonwa. Et même si la barre des 10 points d'écart tombent finalement après une action à 3 points de Shay Colley (12 points, 3 rebonds), les Tricolores continuent de respecter le plan de jeu. Mais les Canadiennes, qui pèchent toujours offensivement, trouvent enfin la parade en défense et poussent les vice-championnes d'Europe à la faute. Le 2eme quart est intense mais peu prolifique. C'est une guerre tactique : quand les Canadiennes font durer un temps-mort, Valérie Garnier opère un dernier changement. Les attaques se délitent face à a la pression défensive adverse. Mais solides et volontaires, les partenaires de Valériane Ayayi (8 points) finissent mieux et retournent aux vestiaires avec une avance de 10 points.

 

Prises à leur propre piège

Les Tricolores ne brillent pas forcément mais elles sont efficaces. Elles font les efforts nécessaires pour préserver une avance confortable. L'intensité et la rigueur sont là. Le jeu en transition fonctionne. La défense offre des points et préserve un écart qui se réduit. Mais avec une stratégie similaire, le Canada résiste. Natalie Achonwa (9 points, 10 rebonds, 3 passes décisives) sort de sa boîte pendant le troisième quart-temps et avec ses sept points en dix minutes elle porte son équipe jusqu'à cinq points de retard. Mais jamais mieux. Les coups de sifflet sont nombreux et après une faute offensive d'Héléna Ciak, Nirra Fields marque un trois points qui fait enfin sauter ce plafond de verre.

A dix minutes du buzzer final, il n'y a plus qu'un point de retard. Le Canada continue de grappiller face à une équipe de France dont l'adresse est en fuite. Malgré Sandrine Gruda (14 points, 8 rebonds, 3 passes décisives) la meilleure marqueuse française du soir, l'avantage change de camp. Les pertes de balles et les fautes sont trop nombreuses du côté bleu. Ce qui a tant marché pour les Françaises dans le premier quart-temps se retourne finalement contre elles. La discipline a changé de maillot. Le Canada prend même une avance de cinq points grâce à Nayo Raincock-Ekunwe (13 points, 10 rebonds). En égalisant à la moitié du quart-temps, Olivia Epoupa entretient l'espoir d'un retour. En vain. Plus un seul panier ne rentrera pendant quatre longues minutes. Les vainqueurs de la dernière AmeriCup mettent les barbelés derrière et ajustent la mire devant. A 90 secondes de la fin, Kim Nurse (18 points, 6 passes décisives) marque un trois points qui donnent 15 points d'avance au Canada. Les tentatives lointaines de Marine Johannès ne changent rien, c'est bien le Canada qui remporte ce match et cette poule A. Mais elles tirent le gros lot d'un quart de finale contre une Espagne qui a terminé son premier tour en roue libre.

 

à Tenerife

25 septembre 2018 à 23:53
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
20 octobre - 02h00
Toronto Raptors
Boston Celtics
20 octobre - 02h30
Atlanta Hawks
Indiana Pacers
20 octobre - 09h15
Atlanta Hawks
Indiana Pacers
20 octobre - 11h00
Toronto Raptors
Boston Celtics
20 octobre - 12h45
NBA Extra
Coaching