ÉQUIPE DE FRANCE

LA FRANCE PREND LA MÉDAILLE D'ARGENT FACE À L'ESPAGNE À L'EUROBASKET FÉMININ

Crédit photo : FIBA

Sans défense, la France n'a rien pu faire une nouvelle fois face à l'Espagne en finale de l'EuroBasket féminin. La France devra se satisfaire d'une 4e médaille d'argent de suite. L'Espagne vient elle de remporter son quatrième EuroBasket après 1993, 2013 et 2017 ; le troisième en six ans. C'est aussi le premier "back to back" depuis l'URSS en 1991.

La tâche se savait difficile. Face à l'Espagne en finale de l'EuroBasket féminin, la sélection française a pris l'eau face à l'Espagne (86-66).

Pas assez rigoureuses en défense, pas assez généreuses dans l'engagement et en manque d'enthousiasme, les joueuses de Valérie Garnier ont tout simplement été dominées dans tous les compartiments du jeu face à la Roja : activité, intensité, vitesse de déplacement et jeu en transition. Elles le savaient mais pourtant les Françaises n'ont pas fait les efforts nécessaires pour passer au dessus des écrans et ainsi contester les tirs primés et Marta Xargay (23 points dont 5/8 derrière l'arc) ne s'en est pas privé. Dès le début de la rencontre, elle a enquillé trois tirs longues distances sans qu'aucune Française ne parvienne à la stopper par la suite. En somme, les Françaises n'ont pas du tout semblé en mesure d'inquiéter les Espagnoles perdant duels sur duels, même sur des touches ligne de fond. C'est donc la troisième  fois que la France vient échouer en finale d'un EuroBasket face à l'Espagne depuis 2013, un score fleuve qui n'est pas sans rappeler la déception de 2017 à Prague.

À relire sur BeBasket : "France-Espagne, une histoire de finales"

Dépassée dès le premier quart-temps (32-21), la France a affiché un piètre visage défensif tout au long de la rencontre ne réussissant pas à contenir les ardeurs espagnoles qui se sont baladées dans la défense tricolore (50% de réussite aux tirs espagnols). À la mi-temps, l'addition est déjà salée puisque les Espagnoles ont franchi la barre symbolique des 50 points alors que la sélection française éprouvait toutes les peines du monde à scorer malgré les efforts de Sandrine Gruda (18 points à 8/13 aux tirs, 6 rebonds et 4 passes décisives pour 21 d'évaluation). Une éclipse dans le ciel grisâtre français a cependant eu lieu avec un retour sur la barre fatidique des dix points (52-44, 23e minute) mais elle fut de courte durée. Par la suite, les Françaises n'ont pas trouvé les ressources et les armes nécessaires pour revenir. Rayonnante la veille, Marine Johannès n'a été que l'ombre d'elle-même (1 d'évaluation en 32 minutes et surtout un +/- largement négatif avec -24) comme trop souvent en sélection lors des matchs décisifs.

L'Espagne sur le toit de l'Europe une nouvelle fois

Souvenez-vous. En 2012, l'Espagne était absente des Jeux Olympiques de Londres. Sept ans plus tard, la Roja réalise le premier doublé depuis la fin de l'hégémonie de l'URSS en 1991 privant par la même occasion la France d'un troisième sacre continental après ceux de 2001 et 2009. Voulu par les joueuses à la tête de la sélection nationale, l'entraîneur Lucas Mondelo a remis l'Espagne sur le devant de la scène. Le palmarès qu'a acquis l'Espagne depuis son intronisation en qualité d'entraîneur principal est impressionnant : trois titres de champion d'Europe (2013, 2017 et 2019 donc), une médaille de bronze à l'EuroBasket 2015, une médaille d'argent au championnat du Monde de 2014 et une médaille de bronze à la dernière Coupe du Monde chez elle. Éliminée de "leur" Coupe du Monde par l'Australie en demi-finale, l'Espagne a donc réussi un an plus tard à relever la tête.

la-france-prend-la-medaille-d-argent-face-a-l-espagne-a-l-eurobasket-feminin1562668362.jpegUne belle médaille pour les Françaises lors de cet EuroBasket. Ce n'est pas le métal souhaité mais la marche semblait trop haute (photo : FIBA)

Sans Sarah Michel, Diandra Tchatchouang et Helena Ciak, l'équipe de France féminine décroche une belle médaille d'argent (avec une jeunesse rafraîchissante sous l'impulsion de Marine Fauthoux et d'Iliana Rupert) compte tenu des péripéties lors de la préparation mais le non-match de la France et l'absence de réaction ce dimanche soir - qui plus est face à nos meilleurs ennemis - ne peut être que regrettable et frustrant.  

Cliquez-ici pour consulter les statistiques de la rencontre.

07 juillet 2019 à 22:12
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THÉO QUINTARD
Plus qu'un simple ballon orange, le basket est inscrit dans mon ADN.
Théo Quintard
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.