ÉQUIPE DE FRANCE

LES BLEUES DÉCOUVRENT LE NIGERIA SUR LA ROUTE DE LA 5EME PLACE

Crédit photo : FIBA

Après sa défaite contre la Belgique, l'équipe de France peut toujours aller chercher la cinquième place de ce Mondial. Cela passe par une victoire contre le Nigeria, dès ce samedi matin.

Les rencontres s'enchaînent pour les Bleues. Après avoir perdu contre la Belgique sur les coups de 19h vendredi soir, elles vont retourner sur le pont dès samedi à 11h30 (12h30 heure française). C'est le prix à payer quand les places d'honneur sont en jeu. L'adversaire qui se présente est inédit : le Nigeria. L'objectif, lui est clair, remporter les deux matches de classement pour terminer à la cinquième place de la Coupe du Monde. Dans l'histoire, les Françaises n'ont terminé que deux fois dans le top 5, en 1953 et en 2006. Le jeu en vaut la chandelle. Mais pour y arriver, il faudra oublier la déception de l'élimination. Et jouer avec application face à des Nigérianes qui réalisent une compétition historique. Jamais une équipe africaine n'avait intégré le top 8 d'un championnat du Monde. Pour les filles de Otis Hughley Jr., c'est désormais chose faite. Sans pression, elles peuvent savourer une compétition déjà réussie. Et surtout espérer réaliser encore quelques surprises.

Elles ont fait tomber un record vieux de dix ans contre Team USA

A l'image des Belges, elles sont euphoriques. Elles ont déjà battu la Turquie (74-68) et l'Argentine (75-70) en poules, puis la Grèce (57-56) en barrages. Les deux seules défaites ont été concédées face à des demi-finalistes : l'Australie en ouverture (86-68) et les Etats-Unis en quarts de finale (71-40). Sur ce dernier match, les championnes d'Afrique en titre ont prouvé qu'elles méritaient leur place parmi les meilleures équipes du Monde. Pendant 18 minutes, elles ont joué les yeux dans les yeux avec les championnes olympiques américaines. Surtout, les partenaires de Cecilia Okoye (1,85m, 27 ans) ont mis une intensité défensive incroyable. Team USA n'avait pas été limité à moins de 75 points dans un rendez-vous mondial depuis la demi-finale des Jeux olympiques 2008. Une statistique qui en dit long sur la qualité de cette nation phare du basket africain.

Une équipe jeune

L'effectif nigérian est jeune. Parmi les 12 joueuses, Aisha Mohamed (1,93m, 30 ans) est la seule qui a plus de 30 ans. Mais, elles ne sont pas inexpérimentées. La plupart de ces internationales jouent en Europe. Certaines dans des championnats réputés comme l'Espagne, la République Tchèque ou la Hongrie. Evelyn Akhator (1,80m, 23 ans) a même gouté à la WNBA après avoir été le troisième choix de la Draft 2017. C'est elle la meilleure marqueuse (13,2 points par match) et la meilleure rebondeuse (9,2 rebonds par match) de cette équipe. Ezinne Josephine Kalu (1,73m, 26 ans) est l'autre menace du Nigeria avec 11,2 points et 4,2 passes décisives par match. Dans le travail défensif, elle est inépuisable avec son rôle de harceleuse à la Olivia Epoupa. Sur de nombreuses relances américaines, elle n'a pas hésité à presser très haut pour couper la ligne de passe dès la remise en jeu.

Hors-la-loi

Mais cette stratégie est risquée. Si les Lady Tigers réussissent beaucoup d'interceptions (la 2eme équipe dans ce registre depuis le début du tournoi), elles perdent aussi beaucoup de ballons (plus de 15 par match). Et il leur arrive encore de se trop se précipiter. Aucune équipe n'a été sanctionnée autant que les Nigérianes dans ce mondial. Un problème de taille, surtout, quand le banc n'est pas assez dense pour arriver à maintenir une telle pression pendant 40 minutes. Mais à l'envie, le Nigeria peut embêter la France. Aux Bleues de prendre ce match avec sérieux. Avec de la discipline et de la concentration, elles peuvent s'éviter une mauvaise surprise et se relancer. Sur le papier, les vice-championnes d'Europe sont meilleures. Elles vont devoir le prouver si elles veulent rejoindre les équipes de 1953 et 2006 dans les livres d'histoire du basket français.

A Tenerife

29 septembre 2018 à 09:28
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
12 décembre - 01h15
NBA Extra
12 décembre - 02h00
Houston Rockets
Portland Trail Blazers
12 décembre - 02h30
San Antonio Spurs
Phoenix Suns
12 décembre - 08h30
Nymburk
Dijon
12 décembre - 09h15
San Antonio Spurs
Phoenix Suns
Coaching