ÉQUIPE DE FRANCE


LES BLEUETS PASSENT PAR UN TROU DE SOURIS EN DEMI !

Ivan Février France U20 2018 FIBA
Crédit photo : FIBA

Grâce à deux lancers francs réussis par Digué Diawara à 1,4 seconde de la fin, l'équipe de France U20 masculine a sorti la Serbie en quart de finale de l'Euro.

Menée 59-52 à 3 minutes 15 secondes de la fin, l'équipe de France U20 masculine est parvenue à l'emporter 60-59 contre la Serbie en quart de finale de l'EuroBasket. C'est Digué Diawara, sur deux lancers francs réussis à 1,4 second de la fin, qui a donné la victoire à la France.

Une superbe entame

Dans la lignée de son très bon huitième de finale contre le Monténégro la veille, l'équipe de France a superbement entamé son match, avec de la dureté et de l'intensité, notamment dans les duels intérieurs gagnés en attaque (par Bastien Vautier) comme en défense (par Vautier puis Timothé Bazille). L'écart a grimpé à +14 (21-7) en fin de premier quart-temps. Mais si le deuxième cinq, venu du banc, a réussi son entrée défensivement, le manque de solutions était criard en attaque. Sans plusieurs tirs primés de Bathiste Tchouaffé et Ivan Février à leur retour sur le parquent, les Français seraient revenus aux vestiaires sans véritable avance (37-28).

"Live and die with the 3"

Mais cette avance a très vite fondue en deuxième mi-temps. Auteur rapidement de sa troisième faute, Bastien Vautier (6 points à 3/3 et 7 rebonds pour 15 d'évaluation en 18 minutes) a regagné le banc. Derrière, les Serbes ont fait souffrir les Français des deux côtés du terrain. Très intenses, ils ont enchaîné les duels gagnés en attaque, à l'image d'Aleksa Radanoc (20 points à 8/16) face à Digué Diawara. En défense, au contact de leurs adversaires tout le long, ils ont empêché les Bleuets de dérouler leur attaque comme en première mi-temps. Les meneurs Enzo Goudou-Sinha (0 point et 1 passe décisive en 13 minutes) et Thibault Desseignet (5 points à 2/7, 4 passes décisives et 3 balles perdues pour 2 d'évaluation en 20 minutes) peinaient à sortir le ballon, désorganisant de cette manière l'attaque française. C'est ainsi qu'à la 26e minute, la France a perdu l'avantage (41-42). Elle est passée à -5 (43-48) avant qu'Ivan Février (20 points à 7/11 et 8 rebonds pour 25 d'évaluation en 34 minutes) ne conlut le troisième quart-temps par un 3-points... et ne recommence le dernier de la même manière (50-48).

La suite a été très compliquée pour les Français, en grosse difficulté en attaque. A 3 minutes 15 de la fin, ils n'avaient marqué que 2 points depuis la première possession du quart-temps et le 3-points e Février. Ils étaient ainsi à -7 (52-59). Il faut dire que la pression défensive serbe n'était pas retombée et les Français n'avaient plus comme possibilité que de prendre des 3-points dès lors qu'ils arrivaient à être ouverts en fin de possession. C'est ainsi que Digué Diawara (7 points à 2/8, 3 rebonds et 2 passes décisives pour 4 d'évaluation en 26 minutes) a fini par en mettre un (55-59). La défense de zone enfin tentée par Jean-Aimé Toupane a elle désorganisé l'attaque serbe, même si les Français s'oubliaient au rebond. Bathiste Tchouaffé (13 points à 4/15, 6 rebonds et 1 passe décisive pour 8 d'évaluation en 35 minutes) a ramené son équipe à -1 sur un autre tir primé (58-59). Après un autre stop, l'équipe de France a eu une dernière possession pour aller chercher la victoire (ou la prolongation). A la suite d'une action mal maîtrisée, Digué Diawara a hérité de la balle en "slashant" face au cercle. De quoi provoquer la faute sur un défenseur serbe s'étant jeté. S'il n'était pas encore allé sur la ligne des lancers francs, le futur ailier de l'Elan Béarnais n'a pas tremblé et marqué ses deux tirs. Les 1,4 seconde restante n'ont pas permis aux Serbes de prendre un dernier tir et les Bleuets l'ont emporté 60-59.

Comme l'an passé, ils ont donc sortie la Serbie en quart de finale. Et comme l'an passé, ils joueront Israël en demi-finale, samedi à 20h15. En espérant l'emporter, cette fois, face à une équipe qui a corrigé l'Espagne (98-75) dans l'autre quart de finale de la journée.

19 juillet 2018 à 19:51
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
Coaching