ÉQUIPE DE FRANCE

MARINE JOHANNÈS : "ON A SU ACCÉLÉRER EN DEUXIÈME MI-TEMPS"

Crédit photo : Lilian Bordron

Victorieuse de la République tchèque (71-51) ce vendredi 18 juin 2021, l'équipe de France féminine réalise pour le moment un parcours sans fausse note. "Cette défense de zone a ralenti notre attaque, on a joué à leur rythme", regrette toutefois Marine Johannès.

Marine, quel est votre sentiment après votre deuxième victoire, contre la République tchèque dans ce championnat d'Europe ?

La première mi-temps a été plus compliquée pour nous, on a su accélérer en deuxième mi-temps. On savait qu’on allait devoir jouer à 11, sans Olivia (Époupa). On a cette chance, c’est notre identité.  Il faut qu’on garde cette intensité, cette concentration et ce jeu rapide qu’on a su développer en seconde période.

LIRE AUSSI.  La France enchaîne face à la République tchèque

La République tchèque a quasiment défendu toute la rencontre en zone. Vous vous y attendiez ?

Cette défense de zone a ralenti notre attaque, on a joué à leur rythme. Mais on a su réagir en deuxième mi-temps en étant un peu plus agressives. Ce regain de forme est d'abord passé par une meilleure efficacité dans le secteur intérieur qui a été beaucoup en difficulté ce (vendredi) soir.  

"On a retrouvé nos intérieurs en deuxième mi-temps et elles ont réussi à sortir les ballons"

Il a donc fallu trouver plus de rythme en attaque pour casser leur zone...

Oui, la défense de zone ferme la raquette, donc il fallait trouver plus de rythme. C'était bloqué à l'intérieur mais la zone nous a permis d'avoir des tirs ouverts (extérieurs) mais on ne les a pas mis. C’est un sport d’adresse donc on ne fait pas 100% de réussite aux tirs tous les soirs. On a peut-être été en difficulté mais au final, on a retrouvé nos intérieurs en deuxième mi-temps et elles ont réussi à sortir les ballons. 

LIRE AUSSI. "On a regardé la République tchèque jouer", regrette Valérie Garnier malgré la victoire des Bleues

Les Tchèques n’ont pas hésité à tirer de loin. Les intérieures ont eu un peu de mal à sortir dessus...

Quand on fait 2 mètres, ce n’est pas évident de sortir sur une shooteuse. On sait que les pays de l’Est ont beaucoup de shooteurs. 

Il faisait encore une chaleur étouffante au Rhénus, comment gérez-vous ce paramètre ?

Ce n'est pas facile. Franchement, il fait super chaud. Après, on essaye de faire des changements régulièrement pour souffler. Mais il faut s’adapter...

Dimanche, la Russie se présente à l'équipe de France avec comme enjeu la première place du groupe D. Comment abordez-vous cette rencontre ?

Elles ont de très bonnes joueuses intérieurs qu’on connait bien. Il va falloir tout donner, être concentrées. On verra les consignes demain (samedi). On sait que ça va être le match le plus dur de notre poule donc il va falloir être prêtes. On va tout faire pour être premières et éviter de faire ce 8e de finale. 

Propos recueillis à Strasbourg, avec Lilian Bordron,

19 juin 2021 à 12:23
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THÉO QUINTARD
Plus qu'un simple ballon orange, le basket est inscrit dans mon ADN.
Théo Quintard
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.