ÉQUIPE DE FRANCE

NANDO DE COLO : « ON N'A PAS ASSEZ BIEN DÉFENDU »

France Australie
Crédit photo : Sébastien Meunier

L'Australie a infligé une cruelle défaite à l'équipe de France pour le dernier match du deuxième tour de la Coupe du Monde (100-98). A l'issue de la rencontre, les Bleus ont regretté quelques erreurs défensives. 

L'équipe de France n'a pas réussi à trouver la solution pour vaincre l'Australie au deuxième tour de la Coupe du Monde (98-100). Une défaite cruelle qui envoie les Bleus dans un tableau infernal en compagnie des Etats-Unis et de la Serbie. Une issue regrettable après un début de compétition qui était quasiment parfait. Mais méritée d'après Nando De Colo qui a pointé du doigt l'impossibilité des joueurs français à refuser le rythme offensif dicté par l'Australie. 

« Ils méritent la victoire car ils ont joué leur jeu. On connaissait la qualité de leur basket offensif et on les a laissé jouer comme ils voulaient. On n'a pas assez bien défendu. Maintenant on doit rester soudé et se concentrer sur le prochain match. »

Même son de cloche du côté de Nicolas Batum. Pour lui, avec les performances défensives livrées depuis le début du tournoi, marquer 98 points aurait dû être suffisant pour remporter ce match. 

« Avec 98 points, on doit gagner normalement. Et avec la défense qu'on propose depuis le début on ne doit pas perdre avec 98 points marqués. En défense, c'est le pire match qu'on a proposé cet été. On les a laissés bouger là où ils sont très forts. On a eu du mal a arrêter leur pick'n'roll, et on a aussi eu du mal dans la communication. »

Pour Vincent Collet, ce match était le plus spectaculaire de la compétition mais il a regretté les quelques erreurs qui ont fait la différence.

« C'était un match incroyable, le meilleur de la compétition entre deux bonnes équipes. 100-98, c'est fou. Je regrette certaines erreurs individuelles alors qu'on réalise certaines belles interceptions. Dans un match aussi serré, chaque erreur compte. On n'en a pas fait beaucoup mais c'était assez pour perdre ce match. En attaque, je regrette nos trois passages en force. » 

Pour lui cette défaite est un véritable crève-coeur. Il a pointé du doigt quelques oublis défensifs en première mi-temps qui ont coûté cher dans un match aussi fou. 

« Cette défaite est un crève-coeur car on a fait un match incroyable, et même au-delà de ce que je pouvais penser dans le domaine offensif. En première période, on s'est un peu trompé défensivement. On a été bercé par la douce musique de l'attaque, parfois on aurait du faire des stops mais on ne l'a pas fait. Ensuite on a corrigé le tir. Mais c'est devenu vraiment fou, même avec l'intensité et l'organisation défensive, l'attaque a toujours eu un coup d'avance. »

Mais le sélectionneur français a tout de même tenu à féliciter ses joueurs. Et désormais, il regarde plus loin et notamment vers le quart de finale face aux Américains. 

« Je n'en veux pas à mes joueurs. Je les ai félicités pour ce très grand match. On doit rebondir très vite, dans le vestiaire j'ai demandé de ne pas baisser la tête, on a un quart de finale à jouer. Un quart où on n'est pas favori face à la meilleure équipe de la compétition mais on est encore en vie. »

Et tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir !

A Nanjing,

09 septembre 2019 à 18:22
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.